Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

Patrick Lefevere: «Comme Frank Vandenbroucke, Remco annonce la couleur, c’est dans son tempérament»

Dans son bureau, Patrick Lefevere savoure les 66 victoires (record de la saison) de son équipe en 2021!
Dans son bureau, Patrick Lefevere savoure les 66 victoires (record de la saison) de son équipe en 2021! - News/Florian Van Eenoo

Patrick Lefevere, votre équipe a une nouvelle fois dominé tous les classements cette saison. Vous en êtes fier?

Oui, car notre budget ne nous situe pas parmi les cinq premiers du WorldTour. Ce qui permet aux coureurs de rester éveillés et ambitieux, la preuve que l’argent n’explique pas tout. 66 victoires, sans compter les kermesses de Gullegem et le GP Vermac, mais surtout avec 18 coureurs différents et sur tous les terrains, c’est énorme. Ces statistiques sont aussi un gage d’attrait pour les coureurs qui viennent chez nous: ils constatent que tout le monde a sa chance, pas seulement les leaders. Il y a Alaphilippe, Evenepoel, Jakobsen ou Cavendish, bien sûr, mais à l’image d’Asgreen dans les Flandres, Ballerini avant lui au Nieuwsblad, il n’y a aucune priorité, sinon pour le coureur qui est devant.

Vous évoquez un budget derrière des écuries comme Ineos, UAE, Jumbo etc. C’est un sujet qui reste pourtant très opaque en cyclisme. On évoque 40 millions chez Ineos sans le savoir en fait…

Ce n’est pas faux mais chez nous, à quelques centaines d’euros près, nous sommes à 20 millions, ce qui nous met certainement derrière les formations que vous citez.

►► Le patron de l’équipe Quick Step évoque le retour de Remco Evenepoel : « Il a un tel tempérament qu’il était difficile de s’opposer à sa volonté de revenir le plus vite possible. »

►► « En principe son grand tour en 2022 sera la Vuelta, car avant d’arriver à cette échéance du mois d’août, nous voudrions le faire monter en puissance. »

►► Il revient aussi sur le retour inattendu de Mark Cavendish au Tour de Belgique : « J’ai imposé mon choix, celui de parier sur Cavendish. Vous connaissez la suite! Jamais, en 30 ans de collaboration, je n’avais vu «Fitte» Peeters pleurer après une course. »

►► Retrouvez ICI notre interview de Patrick Lefevere en intégralité.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo