Ils lancent des culottes parfumées pour le sexe oral destinées aux femmes

Ils lancent des culottes parfumées pour le sexe oral destinées aux femmes

Au Canada, un concept pas comme les autres tente de se faire une petite place dans la société. Les concepteurs du produit « Lorals : les premières culottes sexuelles du monde » sont en effet à la recherche de fonds pour lancer « des sous-vêtements qui vous permettent de vous sentir fraîche à tout moment ». Les inventeurs ont ainsi constaté que, trop souvent, le sexe oral était influencé par une odeur émanant du vagin de la ou des femmes impliquée(s).

Le principe de ces sous-vêtements, à usage unique, est « d’aider les femmes à oublier les soucis et à profiter du moment ». Les mauvaises odeurs ne seront alors plus qu’un lointain souvenir. Et concrètement, comme l’a expliqué le Huffington Post, « les Lorals sont de minces sous-vêtements en latex qui créent une barrière aux saveurs et aux liquides ». Magie.

Sauf que cet outil révolutionnaire ne fait pas rire tout le monde. Une gynécologue canadienne tient ainsi à rappeler sur son blog que « le vagin n’est pas une chandelle parfumée ». « Mesdames, nous ne sommes apparemment pas assez fraîches pour le sexe oral à moins que nous ayons pris une douche juste avant que les lèvres ne rencontrent les lèvres », précise-t-elle. « Malheureusement, il y a toute une industrie bâtie autour de l’hygiène féminine basée sur l’idée que le vagin sent mauvais ».

La Mayo Clinic, un énorme centre de soins américain qui rassemble des milliers de personnes issues du monde médical, confirme ces propos : « L’odeur vaginale peut varier tout au long de votre cycle menstruel. La transpiration normale peut également causer une odeur vaginale. Il peut être tentant de se doucher ou d’utiliser un déodorant vaginal pour diminuer les odeurs, par contre, ces produits causent des irritations et d’autres symptômes vaginaux ».

Bref, si cette culotte peut aider pour la confiance en soi, elle n’est pas une solution…