Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

Drame pour Sara, 39 ans, décédée après une liposuccion bâclée: «Des blessures dignes d’une bagarre au couteau»

Photo prétexte
Photo prétexte - 123rf

Sara Gomez, 39 ans, aurait subi des blessures « dignes d’une bagarre au couteau », d’après l’avocat de la famille, suite à une liposuccion bâclée réalisée à Carthagène. La maman a été hospitalisée le 2 décembre et est décédée le 1er janvier, après avoir passé près d’un mois en soins intensifs.

Selon Olive Press, le chirurgien aurait assuré à la famille de Sara que « tout s’était bien passé », mais qu’elle avait perdu beaucoup de liquide et que les médecins s’efforçaient de la stabiliser. Trois heures plus tard, elle avait été transportée d’urgence à l’hôpital universitaire de Santa Lucia, où elle a été admise en état de choc hypovolémique et dans un état grave.

La mère de deux enfants aurait subi de graves blessures et aurait eu plusieurs organes percés, notamment ses reins, son foie, son duodénum, son côlon et son intestin à la suite de l’opération.

« Ce qui s’est passé ici est incompréhensible », a déclaré l’avocat de la famille Ignacio Martinez. La famille de Sara attend maintenant les résultats de l’autopsie et envisage de porter plainte contre le chirurgien plasticien en charge de l’opération dès que possible.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo