Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

Guillaume, de Morlanwelz, a perdu 104 kg: «Je m’aimais en tant que gros, mais c’est devenu une question de survie si je voulais voir grandir mon fils»

Témoignage
104 kilos séparent ces deux photos. Il a fallu 7 ans à Guillaume pour parvenir à ce superbe résultat.
104 kilos séparent ces deux photos. Il a fallu 7 ans à Guillaume pour parvenir à ce superbe résultat. - D.R.

Guillaume, à partir de quand avez-vous affiché un surpoids ?

À l’âge de 9 ans, j’ai perdu mon frère. J’ai alors « mangé » mon chagrin. J’étais accro aux sucreries parce qu’elles provoquaient la sécrétion d’endorphines, l’hormone du bonheur. À 11 ans, j’affichais 120 kilos sur la balance. J’ai essayé toutes sortes de régimes, des plus drastiques aux plus équilibrés. À chaque fois, je reprenais avec un bonus. Il faut dire que je nourris une passion pour le boire et le manger. C’est le cas de le dire. J’ai une formation en hôtellerie, j’adore cuisiner et j’ai toujours été actif dans le secteur de l’événementiel. Au début, quand j’ai repris le café « Le Comte d’Artois » à Chapelle, je ne carburais qu’au coca zéro. Ce qui déplaisait fortement à tous les amis qui voulaient me payer un verre. Finalement, j’ai baissé la garde au point de m’enfiler 30 bières par jour…

►► Guillaume a accepté de nous raconter son parcours en espérant qu’il suscitera de l’espoir auprès d’autres personnes obèses.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo