«Secrets d’histoire»: Richard Cœur de Lion, roi paillard et sanguinaire

«Secrets d’histoire»: Richard Cœur de Lion, roi paillard et sanguinaire
Laurent Menec/SEP

La télé a ceci de réconfortant qu’elle nous berce de ses rituels, avec ses programmes immuables, valeurs refuges. Et quand en plus on en sort plus cultivé et plus intelligent, on en redemande. Voilà à quoi tiennent le succès et la longévité des émissions historiques de Stéphane Bern, y compris quand il nous ramène au Moyen Âge.

Dans ce numéro, il cultive de surcroît l’attraction immuable pour cette rivalité légendaire entre les Anglais et les Français. Et dans l’épopée des guerres des trônes, qui fascine les téléspectateurs depuis « Les rois maudits », il a sélectionné une figure qui comporte tous les éléments du mythe : le pied de nez au destin, la bravoure, la force physique, un brin de superstition, l’incarnation du chevaleresque. Dans la lignée des Plantagenêt, nous avons nommé Richard Cœur de Lion, valeureux combattant à la barbe flamboyante, signe du démon, mort en l’an 1199 et passé à la postérité dans l’imaginaire collectif grâce à l’œuvre de Walter Scott « Ivanhoé ». Son nom sera à jamais associé au personnage fictif de Robin des Bois, popularisé plus tard par Disney.

Ce fils préféré d’Aliénor d’Aquitaine n’était pourtant pas destiné à régner, il ne passa d’ailleurs que six mois en terre anglaise et sa langue maternelle était le français. Il marqua aussi l’histoire en prenant la tête des Croisés en Terre sainte. La force de Stéphane Bern est de raconter ces destins et pans de notre patrimoine non comme une succession de faits, mais en leur redonnant les couleurs de leur époque, en y insérant donc les valeurs sous-jacentes qui ont motivé les actions, les traits de caractère qui se sont opposés. Et avec ce roi paillard et sanguinaire, adulé et craint par ses contemporains, il y a matière à saga. Le parcours de Richard Cœur de Lion a été déterminé par sa rivalité avec son royal père, pédophile notoire qui fit un enfant à la promise de son fils, alors qu’elle était âgée de 12 ans. De querelles fratricides en conquêtes du pouvoir, entre amour fusionnel maternel et quête spirituelle christique, ce grand personnage historique est dépeint à travers l’éclairage d’éminents spécialistes dans sa complexité. Et il n’en est que plus fascinant.

« Secrets d’histoire », 17 janvier, 21h10, France 3.

Notre sélection vidéo