Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

Choc dans «The Voice»: l’émission plus diffusée pour le moment aux Pays-Bas, «elle n’était pas au courant de ces abus»

Choc dans «The Voice»: l’émission plus diffusée pour le moment aux Pays-Bas, «elle n’était pas au courant de ces abus»
DR

Coup de tonnerre sur l’émission phare « The Voice ». La version hollandaise du télécrochet musical, « The Voice of Holland », fait la une des médias du pays suite au départ du musicien de l’émission, Jeroen Rietbergen. Ce dernier, qui gérait l’orchestre de l’émission, a démissionné de ses fonctions suite à des accusations de comportements sexuellement transgressifs.

Des faits que le principal intéressé a reconnus dans l’émission « BOOS ». « Il a fait savoir qu’il cesserait de travailler pour The Voice avec effet immédiat. The Voice of Holland a fait savoir qu’elle n’était pas au courant de ces abus et a décidé de lancer une enquête indépendante. Dans le cadre de cette enquête, le programme sera suspendu jusqu’à nouvel ordre ! »

Jeroen Rietbergen est un compositeur et musicien qui occupait la place de chef d’orchestre dans l’émission. Il est également le partenaire de la présentatrice Linda De Mol… sœur du créateur de « The Voice » (et de nombreuses téléréalités), John De Mol.

Jeroen Rietbergen et sa compagne Linda De Mol
Jeroen Rietbergen et sa compagne Linda De Mol - Isopix

RTL n’a pas commenté les faits ce samedi et s’est simplement contenté d’annoncer que l’émission arrêtait d’être diffusée pour le moment suite à des rapports faisant état de possibles transgressions sexuelles et d’abus de pouvoir autour de l’émission. Entre-temps, le ministère public du centre des Pays-Bas a confirmé ce samedi qu’une accusation avait été portée cette semaine contre une personne « liée » au programme.

Toujours selon l’émission BOOS, diverses accusations pèsent sur d’autres personnes phares du programme.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo