«Face au juge» (RTL-TVI): aujourd’hui pensionné, Luc Hennart sera-t-il encore de la partie?

«Face au juge» (RTL-TVI): aujourd’hui pensionné, Luc Hennart sera-t-il encore de la partie?
Xavier Janssens / RTL

Ce 16 janvier, RTL-TVI donne le top départ de la saison 8 (et sans doute pas la dernière) de « Face au juge ». Encore un succès en vue pour cette immersion dans les coulisses des tribunaux. « Quand je pars en tournage, je ne sais jamais sur quoi je vais tomber ni ce qui va se passer », nous confie Julie Denayer, l’animatrice de l’émission. Notons que chaque personne qui témoigne doit donner son accord pour son passage à l’écran. « Je dirais qu’on comptabilise une acceptation pour dix refus », révèle la journaliste. Ceci explique que mettre en boîte une saison de « Face au juge » nécessite un an de travail.

C’est la raison pour laquelle nous retrouverons de nouveau le juge Hennart, pourtant parti à la retraite courant 2021. « Étant donné que le tournage s’étale sur une longue période, nous avions encore des images tournées avec lui et elles ont eu très logiquement leur place dans cette saison », rétorque la journaliste.

En dehors de « Face au juge », Luc Hennart continue d’occuper la place en télé. Il avait à peine raccroché sa robe de magistrat que son sens aiguisé de la formule et son nœud pap se sont installés sur le plateau de la chaîne d’information en continu LN24. De chroniqueur sur des sujets d’actualité divers, ira-t-il jusqu’à y avoir son émission ? À moins que, comme certaines rumeurs le laissent entendre depuis un certain temps, il se lance en politique ? Ou s’adonnera-t-il à ses passions : l’équitation et la danse ? Nous avons sondé la journaliste, avec qui il a noué une relation de confiance : « Je pense qu’il nous réserve encore de belles surprises. On va encore entendre parler de lui, pour mon plus grand plaisir ! » nous a-t-elle répondu. Reste à voir si la future saison de l’émission, déjà en préparation, lui réservera encore une petite place.

Deux nouveaux juges de paix

Malheureusement, ce dimanche soir, la très appréciée juge de paix du canton de Visé, Françoise Verheggen, manquera à l’appel. « Elle a pris sa retraite et est partie vivre sa nouvelle vie dans le sud de la France », répond Julie Denayer. Du coup, le public fera la connaissance de deux nouveaux juges de paix attachants et télégéniques : Karine Baix à Marchienne-au-Pont et Rudy Ghyselinck à Mons. Comment Julie Denayer les a-t-elle « recrutés » ? « Je voulais des personnalités de juridictions différentes. C’est avant tout l’humanité qui est en eux qui m’intéresse et qui me donne envie de les suivre. » Ont-ils facilement accepté cette médiatisation ? « Comme pour tous, j’explique d’abord très honnêtement l’objectif de l’émission, à savoir expliquer le fonctionnement de la justice. Maintenant, tout le monde dans le milieu judiciaire a déjà jeté un coup d’œil à « Face au juge », ils savent à quoi s’attendre et, surtout, ils savent qu’ils peuvent me faire confiance. Les juges n’ont pas réfléchi longtemps pour accepter ma proposition. »

RTL Belgium

RTL Belgium

Karine Baix et Rudy Ghyselinck ont une solide expérience dans la magistrature et ont choisi délibérément de s’orienter vers la justice de paix. « Après plus de dix ans au tribunal du travail, Karine Baix avait besoin de proximité avec les gens. Elle a cette écoute et cette envie de faire au mieux pour trouver une solution », nous décrit Julie Denayer. Rudy Ghyselinck, lui, spécialisé au départ en droit social, a été nommé en janvier 2019 à la justice de paix du premier canton de Mons après quinze ans au tribunal du travail. « J’avais envie de me donner un nouveau challenge. Dans cette fonction, j’ai retrouvé le côté humain du métier, un contact avec les gens et un rôle utile, parce que le juge de paix est souvent le premier contact des citoyens avec la justice », explique-t-il.

Un épisode en moins

La crise sanitaire a bien entendu marqué le tournage de cette huitième saison, qui sera dès lors écourtée d’un épisode. « Les répercussions du covid, je les ai vues en coulisses parce que cela a engendré beaucoup de retard dans le calendrier judiciaire, mais cela ne se répercute pas à l’image. J’ai essayé cette saison de ne pas trop parler de la crise sanitaire parce qu’elle était déjà présente dans la saison 7 », indique Julie Denayer.

« Face au juge » - Dimanche 16 janvier, 19h50, RTL-TVI

Notre sélection vidéo