Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

Dave De Kock, le meurtrier présumé de Dean, serait un psychopathe: qu’est-ce que cela veut dire?

L’expert-psychiatre judiciaire Samuel Leistedt (à gauche) et le meurtrier présumé David De Kock (à droite)
L’expert-psychiatre judiciaire Samuel Leistedt (à gauche) et le meurtrier présumé David De Kock (à droite) - RTL, Belga image et DR

Dave De Kock, le meurtrier présumé du petit Dean, n’est donc pas un inconnu de la justice. Lors de son procès en 2010, les psychiatres venus témoigner au tribunal l’avaient décrit, selon nos confrères flamands de HLN, comme « un psychopathe au tempérament sadique ». Il avait été condamné à 10 ans de prison pour maltraitance envers un bébé de 2 ans, ayant entraîné la mort.

Le professeur Samuel Leistedt (UMons, ULB), expert-psychiatre judiciaire pour le SPF Justice, nous éclaire sur la psychopathie. Il fut l’un des trois experts psychiatres à avoir examiné Marc Dutroux (aussi un psychopathe), dans le cadre de sa demande de libération conditionnelle.

Être psychopathe, qu’est-ce que cela signifie exactement ?

Je réponds ici dans un cadre général et non sur le cas précis de M. De Kock. La psychopathie est un syndrome, c’est-à-dire un ensemble de manifestations. On ne sait même pas si c’est une maladie ou pas. Les psychopathes se caractérisent par le fait qu’ils n’ont pas accès aux émotions. La tristesse, la peur… : ils ne connaissent pas. Ils n’ont peu ou pas d’empathie, peu ou pas d’affect, peu ou pas d’émotion.

►► Retrouvez ici l’interview de Samuel Leistedt.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo