Hausse du prix de l’énergie: voici les solutions de l’UCLouvain pour protéger les ménages modestes face aux inégalités d’inflation

La facture ne va pas baisser tout de suite.
La facture ne va pas baisser tout de suite. - Ph.PQR/REP.LORRAIN

« Si le gouvernement veut limiter les inégalités d’inflation, une attention particulière doit être apportée aux prix de l’énergie car l’indexation automatique ne protège pas tous les ménages de la même façon. » Le constat est fait par Jean Hindriks, professeur et Président de l’Economics School of Louvain et Antoine Germain, aspirant F.R.S.-F.N.R.S qui signent une étude à paraître dans « Regards économiques ».

Ils y mesurent ce qu’ils appellent « les inégalités d’inflation » selon les revenus, compte tenu des structures différentes de consommation. « Les prix de l’énergie jouent un rôle central dans les inégalités d’inflation ; nous proposons des pistes pour mieux protéger les bas revenus contre une accélération probable de la poussée inflationniste », poursuit M. Hindriks.

TVA sociale et cliquet inversé: voici les solutions proposées par Jean Hindriks et Antoine Germain

Le professeur de l’UCL explique ici que la hausse du prix de l’énergie va se poursuivre  : « La facture sera inévitablement revue à la hausse »

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo