Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

Coronavirus: une nouvelle manifestation devrait avoir lieu ce dimanche à Bruxelles pour «élargir le débat» sur les mesures sanitaires

Coronavirus: une nouvelle manifestation devrait avoir lieu ce dimanche à Bruxelles pour «élargir le débat» sur les mesures sanitaires
Photonews

« Nous ne sommes pas contre les mesures Corona en tant que telles », déclare Tom Meert, président d’Europeans United, l’un des organisateurs de la manifestation. « Nous sommes particulièrement opposés à la manière antidémocratique dont ils sont mis en œuvre ». Il insiste sur le fait qu’il s’agira d’une manifestation pacifique. « Le débat ouvert est le meilleur vaccin contre une société malade de la polarisation », dit-il.

Pour être clair : la manifestation n’a pas encore l’autorisation des autorités. Des contacts ont été pris avec les organisateurs et l’enquête est en cours, selon la porte-parole de la police de Bruxelles. Dans tous les cas, un personnel et des ressources suffisants seront fournis pour encadrer la démonstration. Dans un communiqué de presse, Europeans United promet également de disposer de son propre service de sécurité.

Europeans United organise la manifestation avec quelques branches (nationales) de World Wide Demonstration et plus de 600 associations locales de toute l’Europe. Ils descendent dans la rue pour la liberté, la démocratie, les droits de l’homme et le respect de la constitution. Les liens avec l’extrême droite et les anti-vaxs sont évités. « Nous ne sommes pas des coronasceptiques », déclare M. Meert. « Et toutes les idéologies sont les bienvenues. Nous ne voulons pas de retraite politique. »

« Nous voulons soulever la question du fait qu’un groupe important et croissant de personnes ne se sent plus entendu dans le débat social. Afin de remédier à la polarisation entre les partisans et les opposants aux mesures, nous voulons lancer le débat public afin que les gens puissent mieux comprendre les autres points de vue. » M. Meert préconise d’impliquer davantage le Parlement dans le débat. Il pense également que le groupe d’experts GEMS a reçu trop de pouvoir tout au long de la crise, même si « ces personnes ne sont pas le problème en tant que tel ».

La manifestation débutera à 11 heures à la gare du Nord de Bruxelles. Via le quartier européen, elle se dirigera vers le parc du Cinquantenaire, où des intervenants internationaux sont attendus. Les organisateurs attendent des dizaines de milliers, voire 100 000 participants. Ce week-end, des défilés pour la liberté, les droits de l’homme et la démocratie auront lieu dans des dizaines de villes du monde entier.

M. Meert affirme que sa frustration quant au fait que les gens ne se parlent plus remonte à avant la crise de Corona. « En fait, nous ne voulons pas du tout manifester », dit-il. « Nous sommes de bons pères et mères de famille qui n’ont rien à faire dans la rue. Et nous ne demandons pas que nos points de vue soient adoptés, juste que nous puissions en parler. »