Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

Comité de concertation: le retour des spectateurs dans les stades de foot dès le 28 janvier!

Depuis le Codeco du 22 décembre dernier, le sport vivait à nouveau coupé de ses supporters et de son public, hormis les rares exceptions accordées aux accompagnants des moins de 18 ans. Face à cette nouvelle fermeture confirmée ou plus exactement maintenue par un autre Codeco au début de ce mois, toutes les fédérations sportives avaient réclamé, quasiment à cor et à cri, une concertation susceptible de donner des perspectives à court terme. Si le huis clos se prolongeait au-delà du 28 janvier, des voix s’élevaient déjà, notamment dans les sports en intérieur, pour passer outre les interdictions qui devenaient intenables sur un plan économique.

L’instauration du baromètre et son entrée en vigueur en code rouge à partir du 28 janvier prochain ont donc offert les ouvertures attendues, tant en indoor qu’en outdoor, sans distinction du monde amateur ou professionnel. La seule grosse restriction porte sur le respect d’une jauge: jusqu’à 70% de la capacité d’un stade ou d’une salle, avec la garantie d’accueillir jusqu’à 200 personnes pour les plus petites infrastructures jusqu’à ces fameux 70% en fonction de la taille (voire même 100% pour les salles où les conditions d’aération et de purification sont atteintes).

Buvettes et cafétérias peuvent être ouvertes dans le respect des conditions Horeca. Les règles concernant le CST et le port du masque sont toujours d’application.

La Pro League soulagée

Pour la troisième fois depuis le début de la crise en 2020, les stades peuvent donc à nouveau rouvrir les portes. «Même à 70%, nous sommes contents pour les clubs et pour les supporters qui vont pouvoir retrouver leur loisir, leur club, leur sport préféré», souligne le porte-parole de la Pro League Stijn Van Bever. «Certes, le huis clos reste encore d’application pour la 23e journée (NDLR: ce week-end) et la 24e journée (NDLR: mardi, mercredi et jeudi prochains avec notamment FC Bruges-Union SG au programme). Il faut patienter jusqu’à la 25e journée mais je sais que les clubs vont pouvoir s’organiser comme à l’automne 2020. Tous n’ont pas 70% d’abonnés non plus. La Pro League est satisfaite de la confiance que lui accorde le Gouvernement, avec lequel la collaboration a toujours été bonne.»

Cette 25e journée compte notamment un certain derby bruxellois Union-Anderlecht au menu. Tous les stades ne pourront cependant pas rouvrir, même à 70%. Le Standard et le Beerschot doivent normalement appliquer les sanctions de huis clos infligées par la Commission Disciplinaire de l’Union belge. Les rencontres Standard-Malines et Beerschot-Zulte Waregem sont a priori concernées.

Une question doit encore être tranchée: avant le dernier huis clos, la Pro League avait à nouveau supprimé l’accès des stades aux supporters visiteurs. Cette interdiction était supposée rester en vigueur jusqu’à la fin d’année 2021. Avec l’ouverture des stades à 70%, les blocs visiteurs pourront-ils être à nouveau utilisés? «Aucune décision n’a encore été prise, ce sera au CA de statuer rapidement sur cette question», précise encore Stijn Van Bever.

CA de l’ACFF ce samedi

Logiquement, après deux week-ends annulés pour les compétitions à 11 contre 11 à partir des U14, le foot amateur devrait reprendre à partir du 28 janvier. «Nous attendrons de disposer des textes officiels, alors que nous avons une réunion du comité de crise (NDLR: avec les représentants de la Nationale 1 et les deux ailes linguistiques) ce samedi à 10h, puis un CA de l’ACFF à 12h30», confie le président de l’aile francophone David Delferière. «À partir du moment où la suspension des compétitions était motivée par l’absence du public et que cette interdiction disparaît, la voie est libre à une reprise. Les clubs ont été avertis qu’ils devaient se tenir prêts. Omicron nous impose juste de devoir revoir les critères de remise individuelle d’un match en fonction du nombre de joueurs contaminés ou en quarantaine, sachant que les matches de jeunes sont aussi impactés. Notre optique a toujours été d’espérer pouvoir jouer une saison normale. S’il faut parler de victoire, je dirais que c’est celle du bon sens et du dialogue, qui a été permanent avec Valérie Glatigny et Frank Vandenbroucke.»

Retrouvez cet article et bien plus encore dans notre nouvelle application Sudinfo

Notre sélection vidéo