Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

Elise Mertens: «Je me sens plus libérée»

Elise Mertens: «Je me sens plus libérée»
Belga

Tout baigne pour l’instant le long de la « Yarra River » pour Elise Mertens (26e mondiale). La Limbourgeoise s’est offert une démonstration, ce samedi, contre Shuai Zhang (74e actuellement, mais ex-23e) s’offrant même le luxe de pouvoir mettre sa vitesse d’exécution en mode économie (6-2, 6-2 en 1h12). « Il faisait plus chaud, les balles volaient plus, et je suis contente car j’ai su livrer un match solide. Mon service fonctionne bien et j’ai ainsi pu la pousser à la faute, sans perdre trop d’énergie. Oui, je me sens plutôt bien après une telle performance ! »

Voici donc la nº1 belge qualifiée pour les huitièmes de finale de l’Open d’Australie pour la troisième fois d’affilée : ce qu’on appelle la fameuse deuxième semaine en Grand Chelem. « Ce n’est pas un autre tournoi qui commence, mais presque. C’est très différent de jouer un premier lundi ou mardi où on ne veut surtout pas perdre au premier tour. Ici, j’ai déjà trois victoires dans les jambes (NDLR : chaque fois en deux sets) et la confiance est là. Je me sens plus libérée, et quand on se sent plus libre, on joue mieux évidemment. La fin de saison, l’année dernière, avec un calendrier chamboulé, et Indian Wells en octobre, a été très fatigante aussi. Ici, je reprends aussi plus de plaisir à jouer et à courir, je suis plus relax. »

Oui, ça se voit dans le jeu de la Limbourgeoise, et notamment au niveau de ce service qu’elle a travaillé avec Simon Goffin, durant l’hiver, et qui rend son tennis plus agressif. Une arme qui pourrait faire la différence pour l’importante suite. « Ça fonctionne bien pour le moment », reconnaît la nº1 belge avec le sourire. « Ça met de la pression sur mon adversaire et ça m’offre quelques points gratuits pour sauver de l’énergie aussi… »

Pour une place en quart de finale (ce serait son 2e à Melbourne où elle a été demi-finaliste en 2018 et son 4e, en tout, à ce niveau), elle défiera, lundi, Danielle Collins (30e mondiale), elle aussi ancienne demi-finaliste à l’Open d’Australie, mais c’était en 2019. Mertens et Collins en sont à 1-1 dans les duels précédents, l’Américaine ayant remporté le dernier à Chicago, en septembre 2021 (6-2, 6-4).

« C’est est une joueuse au tennis typiquement américain », note Elise Mertens. « Elle aime frapper fort et très à plat. Sur le court, elle a un comportement, disons, de fille très motivée… Parfois, ça passe, parfois pas. »

On y voit plus clair, donc, et l’autre huitième de finale qui se place directement à la suite de ce Mertens-Collins, est celui que se disputeront Simona Halep (15e) et Alizé Cornet (61e). La Roumaine, ex-nº1 mondiale, retrouve la forme actuellement. Quant à la Française (déjà tombeuse de Muguruza), elle a dignement fêté ses 32 ans en éliminant la Slovène Zidansek. Cornet affiche un étonnant 3-1 dans ses duels avec Halep, même si les deux joueuses ne se sont plus affrontées depuis 2015. Mertens-Collins et Halep-Cornet : une de ces 4 joueuses disputera les demi-finales de l’Open d’Australie, jeudi.

À vos pronos…

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo