Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

Rallye Monte-Carlo: Ogier passe en tête devant Loeb, Neuville 4e, Evans sort (vidéo)

Vidéo
Rallye Monte-Carlo: Ogier passe en tête devant Loeb, Neuville 4e, Evans sort (vidéo)
Photo News

Comme on s’y attendait, la 3e et dernière spéciale de cette matinée du samedi a provoqué son lot d’incidents. Seuls les deux Seb’ s’en sont sortis plus ou moins bien. Ogier (Toyota) a devancé Loeb (Ford) de 5,4 secondes, ce qui correspond à son avance au général, puisque les deux cadors de ce rallye avaient démarré la spéciale à égalité !

Loeb : « Pas facile de garder la voiture en ligne »

« Ce n’est jamais facile de sortir de ce genre de spéciale », disait le pilote Toyota. « Mais on est là, et c’est le plus important. »

Même constat pour Loeb, équipé deux pneus slicks tendres et de deux pneus cloutés croisés, comme son rival ! « La voiture bouge tout le temps, et il est difficile de rester en ligne », disait l’Alsacien. « Ogier a été un peu plus rapide à ce jeu-là, c’est bien. »

Evans dans le fossé

Elfyn Evans allait illustrer le propos en se retrouvant dans le bas-côté, sans espoir d’en sortir, les commissaires de route interdisant aux spectateurs de venir lui porter secours. Le Gallois perdait là le bénéfice d’un très bon début de rallye, ô combien important pour la suite du championnat.

Neuville : « C’était le bon choix de pneus, mais… »

Du côté d’Hyundai, définitivement le constructeur le moins fringant des trois depuis le début de ce rallye, on a tenté un pari en lançant Tanak et Neuville à l’assaut de cette matinée sans pneus neige ou à clous ! L’opération a failli tourner au cauchemar pour Tanak qui a failli dévaler un fossé très profond avant d’endommager l’avant de sa voiture et de peut-être avoir à abandonner, même s’il avait rejoint l’arrivée de la spéciale. Quant à Neuville, il a perdu 40 secondes supplémentaires sur Ogier, mais n’attribuait pas cela à son équipement pneumatique…

« Je pense que c’était le bon choix, mais j’ai dû rouler à 75 % des capacités de la voiture car celle-ci est handicapée par plusieurs problèmes mécaniques », disait-il, plutôt désabusé, même s’il a récupéré la 4e place suite à l’abandon d’Evans, mais est désormais très loin de la 3e, occupée par Breen. « Je pense en plus que je vais devoir finir la journée comme ça… »

Un classement chamboulé

Ainsi, le classement général se présentait de la manière suivante après la 3e et dernière spéciale de cette matinée : Ogier (Toyota), devant Loeb (Ford, à 5,4 sec.), Breen (Ford, à 1.07,5 sec.), Neuville (Hyundai, à 1.53,8 sec.), Rovanpera (Toyota, à 2.09,4 sec.), Katsuta (Toyota, à2.16,2 sec.), Tanak (Hyundai, à 3.05,7 sec.), mais sous la menace d’un abandon, etc.

Deux spéciales restent au programme de l’après-midi, dont un deuxième passage dans cette fameuse spéciale de Saint-Geniez/Thoard.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo