«Cette histoire a brisé des vies»: Soprano réagit après les menaces de mort reçues par une enseignante ayant utilisé son image

Le rappeur est revenu sur la polémique en expliquant son point de vue
Le rappeur est revenu sur la polémique en expliquant son point de vue - Capture d’écran

Pour intéresser ses élèves lors d’un cours de SVT (sciences de la vie et de la terre), une enseignante des Yvelines avait décidé, en décembre 2020 d’intégrer l’image de Soprano, rappeur préféré des jeunes, à une fresque chronologique. Sur cette frise, se trouvait également une image de singe, suscitant la colère d’un père d’élève, comme le révèle le journal « Le Parisien ». Celui-ci trouvait l’association des deux images raciste et a donc pris rendez-vous avec la direction du collège. Suite à cette rencontre, l’enseignante avait reçu des menaces sur les réseaux sociaux.

Aujourd’hui, l’enseignante a quitté les Yvelines et revient sur cet épisode : « J’ai tout perdu, tout ce que j’ai construit depuis dix ans, cet homme m’a volé ma vie et j’ai eu très peur  », explique-t-elle. Le père de son ancien élève a été condamné pour harcèlement au moyen d’un service de communication public à six mois de prison ferme et 13.600 euros de dommages et intérêts par le tribunal de Versailles.

Récemment invité dans l’émission « C à vous », Soprano est revenu sur cette polémique : « C’est une histoire malheureuse. Il faut toujours remettre les choses dans leur contexte : quand on regarde la photo, la plupart des gens se posent des questions, car malheureusement, dans la société actuelle, on mélange tout. Cette histoire brise des vies. Dans son interview, elle explique qu’à l’école, beaucoup de jeunes des quartiers ne se reconnaissent pas dans les manuels scolaires, etc. Elle n’a pas mis que moi, il y avait Mbappé, Josiane Balasko. Cette photo a malheureusement été sortie de son contexte ».

Notre sélection vidéo