Révolution chez Aldi, le premier magasin sans caisse a ouvert en Angleterre: «C’était comme si on m’encourageait à voler sans répercussion»

Photos
Révolution chez Aldi, le premier magasin sans caisse a ouvert en Angleterre: «C’était comme si on m’encourageait à voler sans répercussion»
Facebook

Pour le Kent Live, Sam Honey a raconté son expérience dans ce magasin sans caisse. « J’avais très hâte de le voir de mes propres yeux car parfois les caisses de chez Aldi me terrifient. La vitesse à laquelle vos achats s’accumulent me fait me demander pourquoi ces caissiers ne trient pas les arrêts au stand de Formule 1 », confie-t-il avec humour.

« Je ne sais pas si me débarrasser de tous les caissiers aurait été la solution que j’aurais prise, je mentirais si je disais que ce n’était pas curieux », ajoute le consommateur. Ce qu’il retient de cette expérience, c’est qu’elle fut « incroyablement surréaliste ». « Je suis arrivé dans la file d’attente qui contenait de nombreuses signalisations et affiches utiles pour vous aider à faire fonctionner l’application Aldi Shop & Go, qui est nécessaire pour pouvoir entrer dans le magasin », explique encore Sam Honey.

Pour avoir accès au magasin, il suffit de scanner le QR code qui se trouve sur l’application Shop & Go au niveau de la barrière à l’entrée, ce qui vous connectera directement au magasin. Une fois que cela est fait, vous n’avez plus besoin de votre téléphone. Il ne faut pas scanner les articles que vous prenez. « Tout ce que vous avez à faire est de prendre les articles que vous voulez, et grâce à une série de caméras et à une magie de haute technologie, le magasin sait exactement ce que vous avez et calcule le total au fur et à mesure », explique le Britannique.

Le client explique que la disposition des rayons était la même que dans les magasins traditionnels, mais « un grand espace vide » est disposé à l’avant du magasin, là où habituellement on trouve les caisses.

Pour Sam Honey, c’était une expérience très étrange : « C’était comme si on m’encourageait à voler sans aucune répercussion ». « J’ai attrapé mes chips, mes brownies et ma boisson et je me suis dirigé vers la sortie où j’ai été accueilli par une barrière que j’ai simplement franchie avant qu’elle ne reconnaisse qui j’étais et me laisse partir, sans un seul coup de carte ou échange de monnaie », ajoute-t-il. « Je n’ai pas pu m’empêcher de regarder par-dessus mon épaule alors que je partais, craignant que tout cela était une farce élaborée et que j’allais me faire pincer à tout moment, mais dans les cinq minutes, un petit bip sur mon téléphone m’a fait savoir que j’avais réussi à payer sans avoir à lever le petit doigt ».

Pour Sam Honey, le seul inconvénient de ce système est l’application. Pour lui, cela ne pose aucun problème, mais pour les personnes plus âgées, ça pourrait s’annoncer plus compliqué. Le fait de ne pas avoir de conversation avec le caissier pourra aussi manquer à certains.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo