En ce momentChangements ce 1r décembreDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsPermis de conduire Accueil Actualités Santé Coronavirus

Baromètre, télétravail, shopping, port du masque, Covid Safe Ticket: un Comité de concertation très attendu se prépare ce vendredi

S’il y a un consensus pour passer en code orange, le Comité de concertation devrait être plus tendu sur d’autres sujets, sur le port du masque à l’école primaire par exemple… Et sur le Covid Safe Ticket (CST) ?

Code orange. En théorie, il entre en vigueur avec moins de 150 nouvelles hospitalisations quotidiennes (on en est à plus du double, même si cela baisse) et si l’occupation des soins intensifs n’excède pas 500 lits (là, on est à 430 environ). Il n’y a toutefois plus de suspense : la tendance à la baisse qui se confirme de jour en jour amènera le Codeco à décider de passer du code rouge à l’orange. Le Premier ministre a annoncé un consensus, jeudi, à la Chambre. L’entrée en vigueur se fera sans doute le 18 février. Concrètement, ça signifiera (entre autres) qu’il n’y aura plus d’heure de fermeture obligatoire dans l’Horeca, plus de tables limitées à six personnes et seul le personnel devra porter le masque. Cinémas, théâtres et autres événements publics (en intérieur) verront leurs jauges augmenter (60 à 90 % de la capacité en fonction de la ventilation). La grande nouvelle sera la réouverture des discothèques (de 60 à 80 % de leur capacité, voire plus selon l’efficacité de la ventilation)… Une réouverture de toute façon annoncée pour le 18 février, autorisation ou pas, par un secteur à bout de nerfs. Pour les activités de loisirs (sports compris), on passe de 100 à 200 participants, etc.

Code jaune. Ce que l’on appelle le « royaume de la liberté » n’est pas pour ce vendredi, mais sans doute pour le Codeco du début mars. On imagine qu’il pourrait être activé même si le nombre de nouvelles hospitalisations quotidiennes n’était pas tombé sous la barre des 65. Toutes les règles tomberaient alors, sauf celles liées à la ventilation (CO2 mètres…)

Télétravail. Les employeurs aimeraient voir la mesure disparaître et ils ont trouvé un écho favorable au gouvernement flamand. Obtiendront-ils satisfaction ? Le Commissariat corona semble vouloir suivre l’avis des experts favorables à une déconstruction plus lente : on devrait donc passer de 4 à 3 jours de télétravail obligatoire. Sauf surprise.

Shopping. Personne ne devrait s’opposer à la fin du shopping à deux personnes maximum.

Port du masque à l’école. Il semblait y avoir un consensus pour supprimer l’obligation, au moins jusqu’à 10 ans (4e primaire). Sauf que le ministre fédéral de la Santé, Frank Vandenbroucke, ne veut pas l’envisager avant le congé de Carnaval (fin février… et seulement progressivement). La mesure lui semble toujours fondamentale pour tenir l’école ouverte.

Covid Safe Ticket. Pourrait-il être supprimé dès ce vendredi ? A priori, non, il ne serait même pas à l’ordre du jour. Il devrait plutôt l’être en mars si l’on passe en phase jaune. C’est toute la discussion autour du baromètre, à peine adopté et déjà dépassé dans l’esprit de certains décideurs. Le duo De Croo-Vandenbroucke met des garde-fous et insiste sur le fait que toute décision, en Codeco, sera prise sur une base scientifique. Mais il se dit que la Flandre pourrait déjà demander son abrogation. Et du côté francophone ? Le MR ne le porte pas dans son cœur et le vice-Premier Écolo, Georges Gilkinet, a dit que sa suppression ne le chagrinerait pas. Au PS, c’est plus flou. Jeudi, le Premier a renvoyé au parlement qui mène des auditions sur l’obligation vaccinale. Il attend de connaître « l’input » qui en sortira.

Notre sélection vidéo
Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale A ne pas rater Le sondage

Aussi en Coronavirus

Voir plus d'articles