Notre destination de la semaine: au cœur de la merveilleuse Forêt-Noire en Allemagne

Un paysage hors du commun.
Un paysage hors du commun. - Francesco Carovillano

L’origine du nom quelque peu étonnant remonterait à l’époque romaine. La forêt était si dense qu’elle masquait la lumière.

C’est au bord du lac de Titisee que naissent les pendules à coucou, horloges désuètes qui jadis ont fait la fierté des bourgeois et qui attisent aujourd’hui encore les convoitises des épris de traditions, insensibles aux quelconques tendances du moment.

Dans le sud-ouest de l’Allemagne, un massif montagneux verdoyant attire les adeptes de nature, balades et authenticité. Sur les hauteurs, les paysages sont étrangement variés, façonnés au nord par des forêts d’épicéas traversées par des routes escarpées, au centre par les coteaux de vigne, pâturages et riches fermes-auberges et au sud, par les lacs et les hauts sommets. Le Rhin la traverse et coule vers le nord. Le fleuve délimite aussi une frontière naturelle entre la France et l’Allemagne.

Comme son nom le laisse sous-entendre, la Forêt-Noire est un massif forestier de 200 km de long et 60 km de large. En suivant les circuits thématiques, les paysages laissent pantois et nous plongent dans un univers de sérénité loin du quotidien bruyant des grandes métropoles.

La région est essentiellement rurale. Seules quelques villes figurent sur la carte. Baden Baden et Friburg sont parmi les plus connues.

Été comme hiver, la moyenne montagne permet la pratique de multiples sports.

La Forêt-Noire est aussi une région de randonnées.

Avec le tourisme, le thermalisme est florissant.

Depuis l’époque romaine, les sources aux propriétés cicatrisantes font aussi la réputation de la région.

L’agriculture et le travail du verre et du bois issu des nombreuses forêts d’épicéas y sont développés. Fiers de leur région, paysans et artisans s’adonnent à leur passion, coiffés de leur bollenhüte, le chapeau traditionnel de la région.

L’horlogerie y est aussi florissante avec les célèbres horloges à coucou.

Petites et grandes racontent une page de l’histoire du coin. Jour et nuit, le petit oiseau sort pour marquer l’heure et parfois la demi-heure, suivi pour certaines de danseurs qui tourbillonnent. Plus elle est grande, plus la troupe est importante. Si le spectacle semble anodin, le mécanisme complexe est l’œuvre des plus grands orfèvres de l’horlogerie en haute ingénierie.

Le lac de Titisee

On s’y baigne, on y pratique du sport, on y flâne juste pour admirer la beauté des lieux. 1,87 km de long et 0,75 km de large, il est la copie parfaite du lac de Gérardmer en France. C’est l’un des lacs les plus propres d’Allemagne.

Les cascades de Triberg

Été comme hiver, elles sont accessibles par randonnées via un sentier forestier. Jeux de lumière en soirée. 3€.

Le château de Hohenzollern

Perché en haut d’une colline, c’est l’un des châteaux les plus spectaculaires de la Forêt-Noire. Vues panoramiques, riches galeries et expositions d’art en font un incontournable de la région. Plus ou moins 12€ l’entrée.

Le sentier des cimes

Le sentier offre une promenade sur une passerelle en bois en colimaçons de 1250 m de long.

La vue à plus ou moins 20 m du sol est imprenable. 10 €. La descente peut se faire en toboggan (2 € supplémentaires).

La route des vins de Baden

Sur plus de 280 km dans la campagne viticole, la route traverse les paysages forestiers pittoresques et des villages aux maisons médiévales au charme désuet où les caves sont nichées. Le pinot noir de Spätburgunder est l’un des plus prisés de la région. Plus ou moins 23€ la bouteille.

Europa-Park

Pour accéder au parc d’attractions doté de plus 50 attractions, vous paierez environ 50€ par personne.

Emplettes

Jambon, gâteau, Kirch, gnomes, vins et Flammekueche : ne manquez pas les ambassadeurs gastronomiques de la région.

À la recherche de votre coucou ? Pour un coucou de qualité qui perdurera, comptez un minimum de 75€. Certains dépassent les 700€

www.foretnoire.info

Notre sélection vidéo