Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

Fan absolu de Sylvester Stallone, Olivier de Braquegnies nous dévoile sa collection

Vidéo
Olivier a réalisé son rêve en 2019 et a rencontré son idole.
Olivier a réalisé son rêve en 2019 et a rencontré son idole. - D.C.

Tout a commencé en 1985. Alors qu’il avait 10 ans, le beau-père d’Olivier Lombardo l’emmène au cinéma pour une séance de Rocky 4. Au sortir du cinéma, le jeune garçon fait de Sylvester Stallone son idole absolue. « Mon papa m’a abandonné quand j’avais 6 ans et, avec le recul, je pense que j’ai commencé à idéaliser Sylvester Stallone comme si c’était un père de substitution », explique celui qui exerce le métier de régisseur. « Son histoire personnelle, la ténacité dont il a fait preuve pour atteindre son but, tout cela m’a énormément plu dès le départ et je suis devenu un fan inconditionnel. J’ai vu tous ses films et je les possède tous, soit en VHS soit en DVD. Mon film préféré, c’est « Over the Top » pour le côté émouvant qui me rappelle mon histoire personnelle mais bien entendu, Rocky figure très haut dans mon estime. »

L’Étalon italien.
L’Étalon italien. - D.C.

Dans la collection personnelle d’Olivier, on trouve tout un tas d’objets en relation de près ou de loin avec l’étalon italien. Des peignoirs, des shorts, des gants, des maquettes, des posters, un flipper (comme dans le film)… « Mon seul regret, c’est de ne pas posséder un élément original comme un short qui aurait servi pendant un tournage par exemple. J’ai essayé une fois une vente aux enchères mais les prix se sont envolés bien trop haut pour moi. »

Olivier est fier de son travail.
Olivier est fier de son travail. - D.C.

Aussi artiste peintre

On connaît tous Sylvester Stallone pour ses rôles d’action. Superstar des années 80 et 90, l’acteur, aujourd’hui âgé de 75 ans, a aussi (et c’est bien moins connu) des talents… d’artiste-peintre. C’est ce qui a poussé Olivier à collecter de nombreuses œuvres de son idole pour les insérer dans un livre auto-édité. « Je l’ai intitulé « The Other Sly » pour marquer le fait qu’il a plusieurs vies. En réalité, Sylvester Stallone a toujours peint. Pour lui, c’est un passe-temps, un moyen de canaliser son énergie. Je ne suis pas un spécialiste de la peinture, du style à m’extasier sur un tableau pendant des heures, mais ce qu’il réalise est vraiment caractéristique de sa vie. »

Olivier a répertorié toutes les œuvres de Sylvester Stallone.
Olivier a répertorié toutes les œuvres de Sylvester Stallone. - D.C.

Son rêve ultime, Olivier l’a réalisé il y a trois ans lorsqu’il s’est rendu à Londres où il a pu rencontrer son idole. « C’est un moment indescriptible. Un de ces instants qui restent gravés à tout jamais dans votre mémoire. Le voir en vrai, en 3D alors que jusque-là je ne l’avais vu que sur un écran, c’est vraiment quelque chose de très spécial. J’ai pu lui dire trois mots et puis, on a fait une photo. Cela n’a duré que quelques secondes mais c’était le plus beau moment de ma vie. »

une collection de plus de 500 pièces.
une collection de plus de 500 pièces. - D.C.

Philadelphie

Le prochain objectif d’Olivier, c’est de se rendre aux États-Unis. « J’ai dans l’idée de faire un road-book, à Philadelphie, des différents lieux de tournage de la saga Rocky dont le marché ou les célèbres marches qui mènent au Museum of Art. Dans mon planning, j’ai aussi prévu de me rendre à Long Beach, en Floride, où il réside et qui sait ? Peut-être que je le croiserai à nouveau… »

Le jour où son idole quittera ce monde, Olivier le craint déjà. « Il n’est plus tout jeune et se dirige de plus en plus vers la retraite. Et donc, le jour où il décédera, ce sera dramatique pour moi. Comme si on m’arrachait un membre de ma famille. Je ferai tout pour me rendre à ses funérailles même si je me doute que ce sera difficile. Mais quoi qu’il arrive, je me rendrai sur sa tombe une fois l’heure fatidique arrivée. »

Entre le salon de boxe et la maison de rocky, il manque le Museum of Art de Philadelphie.
Entre le salon de boxe et la maison de rocky, il manque le Museum of Art de Philadelphie. - D.C.

Un tas d’objets parfois insolites.
Un tas d’objets parfois insolites. - D.C.

Le célèbre peignoir.
Le célèbre peignoir. - D.C.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo