Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

La 3e dose reportée, un mauvais calcul selon les experts: «Dans les semaines et les mois à venir, le virus ne va pas disparaître»

La fin de la vague Omicron ne motive pas à se faire vacciner.
La fin de la vague Omicron ne motive pas à se faire vacciner. - Photo News

Surtout des plus fragiles, mais aussi pour les vacances. En matière de Covid, tout chute : les contaminations, les hospitalisations, les décès… et aussi la motivation des Belges à faire leur 3e dose. La vague Omicron touche à sa fin et les messages positifs sur la sortie de crise ne sont en effet pas de nature à convaincre les gens.

Et ce n’est pas le CST qui va les y contraindre : le booster reste finalement facultatif pour conserver son certificat… qui est de toute façon appelé à disparaître.

Parmi les arguments avancés contre la 3e dose, on retrouve notamment l’arrivée du printemps et de l’été. « C’est vrai que ce sont des périodes plus calmes. Mais rien nous dit qu’on n’aura pas une vague qui surviendrait avant l’automne », commente Sophie Lucas, immunologue et professeur à l’UCLouvain.

➜ Mais si la possible nouvelle vague n’arrive qu’à l’automne, cette piqûre de rappel ne serait-elle pas un coup dans l’eau  ?

➜ Pour les voyages, la 3e dose risque d’être toujours recommandée. Notre article en intégralité ici.

Notre sélection vidéo