Le Journal de la rentrée - Retrouvez les photos de vos enfants dans votre journal LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

« Sans le savoir», il partageait ses 5.000 fichiers pédopornographiques

Il partageait les photos sur un logiciel de partage « peer to peer ».
Il partageait les photos sur un logiciel de partage « peer to peer ». - D.R.

À la suite d’une perquisition menée au domicile de Simon en 2019, les enquêteurs ont découvert trois ordinateurs, une série de cartes SD, des clés USB et disques durs externes, le tout contenant 3.000 photos et 2.000 vidéos à caractère pédopornographie.

> C’est le département de cybercriminalité de Russie qui a mis en lumière les agissements de Simon. (Plus de détails)

> «J’ai utilisé un logiciel pour télécharger les images, mais ce n’est que plus tard qu’on m’a expliqué que le logiciel partageait automatiquement les fichiers téléchargés.» explique ce carolos.

Le ministère public demande une mesure de faveur, à savoir une suspension du prononcé. Le jugement sera rendu le 28 avril.

Retrouvez cet article et toute l'info de votre région dans notre nouvelle application Sudinfo. Téléchargez-la maintenant ici.

Notre sélection vidéo