Lisa Kudrow, pour un spin-off sur Phoebe de «Friends»? Elle nous répond! (vidéo)

Exclusif
Lisa Kudrow, pour un spin-off sur Phoebe de «Friends»? Elle nous répond! (vidéo)

Ce 1er avril, Mickey nous gâte avec «  Le monde de Nate » (« Better Nate Than Ever »), adapté du roman primé de Tim Federle. «  Ce film est une lettre d’amour à Broadway, inspirée de ma propre enfance à Pittsburgh, en Pennsylvanie, en tant que paria du théâtre », commente ce dernier, à qui l’on doit déjà « High School Musical : La Comédie Musicale : La Série », disponible exclusivement sur Disney+. «  Quand j’étais au collège, je pensais que je devais tout changer de ma personne pour m’intégrer, alors qu’il suffisait d’avoir un autre code postal : j’ai déménagé à New York, j’ai trouvé des amis et… je me suis trouvé. »

Influencée par Ferris Bueller et Billy Elliot, son histoire promet ainsi une aventure à la fois drôle et touchante sur le passage à l’âge adulte et l’acceptation de soi. Elle nous entraîne sur les traces de Nate (Rueby Wood), un jeune garçon qui ne manque ni d’audace, ni d’ambition. À 13ans, l’adolescent n’a qu’une obsession : décrocher le premier rôle du spectacle de son école. Mais lorsqu’il se découvre de la revue, sa meilleure amie Libby (Aria Brooks) a de la ressource et l’incite à passer une audition pour le show de « Lilo et Stitch », à Manhattan ! Les deux s’enfuient alors en douce, direction la Grosse Pomme, où Nate s’apprête à vivre sa meilleure vie. Et de renouer par hasard avec sa tante Heidi (Lisa Kudrow), qu’il voit comme son héroïne, bien qu’elle ait pris ses distances avec sa famille.

Lisa super-tata

Un personnage dont l’éternelle Phoebe de « Friends » se sent proche, et qu’elle apprécie tout particulièrement. «  J’aime qu’au fond d’elle-même, elle s’aime bien », confie l’actrice, qui nous a accordé une interview exclusive. «  Les choses ne se sont pas passées comme elle l’aurait espéré, mais elle garde une belle attitude. Et puis, revoir son neveu, c’est grisant pour elle ! Ça la touche profondément et l’amène à revoir ses priorités. »

Elle a fait un choix crucial entre sa carrière et sa famille. Avez-vous dû en faire de même ?

Pas à ce point, mais… oui. Si je suis recontactée pour un projet ou que j’ai quelque chose d’important à faire alors qu’un événement familial se prépare, je présenterais les faits à mes proches, qui me répondraient : « Super, viens quand tu auras fini mais ne rate surtout pas cette opportunité ! » Alors oui, ça arrive. Ce genre de chose arrive… j’ai juste l’impression que dans ce cas, ça n’a pas été bien géré, parce qu’elle n’est pas venue après. (Rires.)

Nate considère sa tante Heidi comme son héroïne. Et vous, qui a été votre mentor ?

Je ne sais pas si j’ai eu exactement ce que Nate a eu, mais j’avais le meilleur ami d’enfance de mon frère, Jon Lovitz, qui est passé dans le « Saturday Night Live » et ça m’a beaucoup inspiré.

Heidi est une artiste, un esprit libre… comme Phoebe, dans « Friends » ! Elle a aussi une sœur, elle vit à New York. Avez-vous senti une connexion entre ces deux personnages ?

Je n’y avais jamais pensé, mais oui ! Elles se ressemblent effectivement beaucoup.

Et un spin-off sur Phoebe, vous seriez partante ?

Oui, mais je pense que ça ne devrait pas se faire. Pour moi, ce serait comme une carte postale, pour voir comment se passe pour elle. Ce serait plus intéressant de suivre un groupe de « Friends » actuel. Je veux dire, j’ai adoré être Phoebe, mais ils ont écrit une belle fin heureuse à toutes leurs histoires… et vous avez besoin d’un événement, d’un conflit pour faire renaître une série. Je n’ai pas envie de voir ces choses-là se dénouer.

« Le monde de Nate », dès ce 1er avril sur Disney+.