Vive polémique à Wanze, où Virgine Di Notte veut saisir la commission de vigilance du PS: «Le règlement et la démocratie n’ont pas été respectés!»

Grosse tension entre Virginie Di Notte et Christophe Lacroix.
Grosse tension entre Virginie Di Notte et Christophe Lacroix. - D.R.

La situation reste tendue au sein du PS de Wanze. Rappelons que l’USC de Wanze s’est prononcée vendredi soir sur le remplacement de Thomas Bols par Loïc Leroy, mais aussi sur la succession de Martine Dabée. À la mi-juin, l’échevine de l’enseignement sera remplacée par Charlotte Rouxhet. Une désignation décidée par l’AG de l’USC, qui reste en travers de la gorge de Virgine Di Notte.

Lors des élections communales de 2018, elle avait en effet récolté 398 voix de préférence contre 382 pour Charlotte Rouxhet. « J’ai été présidente du PS de Wanze. Je connais la procédure. L’article 13 du règlement électoral précise que les échevins sont désignés en fonction des voix de préférence. Le règlement et surtout la démocratie n’ont pas été respectés », dénonce-t-elle.

>> Virgine Di Notte a décidé de réagir : elle va saisir la commission de vigilance du PS  !

>> Le bourgmestre Christophe Lacroix réagit avec des mots très durs à son égard  : « Ça me donne envie de vomir... »

>> La conseillère était récemment au coeur de la polémique : voici ce qui lui était reproché.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo