Guerre en Ukraine: les Russes utilisent des produits chimiques à Marioupol, selon des combattants ukrainiens

ISOPIX_26561792-002
Isopix

Des troupes de l’occupant russe auraient utilisé un drone pour larguer une «substance toxique d’origine inconnue» qui a provoqué des problèmes respiratoires, des vertiges et des nausées, entre autres, à en croire un message du bataillon Azov sur la messagerie Telegram.

Les autorités n’ont toutefois pas encore confirmé cette information. Selon le radiodiffuseur public Suspilne, des sources au sein de l’armée ukrainienne affirment que le risque que les Russes utilisent des armes chimiques est «très élevé», mais la station n’a pas encore reçu de confirmation officielle.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a également fait référence à cette menace dans son discours vidéo quotidien. «Nous prenons cela très au sérieux», a-t-il déclaré. Selon lui, une éventuelle attaque chimique devrait inciter les États étrangers à prendre des mesures encore plus sévères contre l’agression russe.

Depuis le début de la guerre, l’Ukraine s’attend à ce que les Russes utilisent des armes chimiques. Après plus de six semaines de combats, la quasi-totalité de Marioupol a été conquise par les Russes et les rebelles pro-russes, mais la résistance se poursuit. La chute de cette ville portuaire stratégique semble toutefois imminente.

La Russie n’a pas elle-même utilisé d’armes chimiques pendant la guerre en Syrie, mais elle a couvert et nié le largage avéré de bombes contenant des gaz toxiques par le gouvernement syrien.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo