Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

Jean-Claude Van Damme accusé d’attentat à la pudeur à Bruxelles: «Il m’a demandé de lui faire une fellation et a essayé de me déshabiller»

Exclusif
Jean-Claude Van Damme en compagnie de la victime qui témoigne.
Jean-Claude Van Damme en compagnie de la victime qui témoigne. - D.R.

Jean-Claude Van Damme – Jean-Claude Van Varenberg de son vrai nom – fait actuellement l’objet d’une information judiciaire pour des faits de mœurs. C’est une jeune femme de 33 ans qui a déposé plainte contre la star de 61 ans à la suite d’une soirée au « Impérial Private Premium Bar Brussels » remontant au 20 août 2021. La porte-parole du parquet de Bruxelles, Sarah Durant, confirme l’information : « Le parquet de Bruxelles peut confirmer qu’il existe un dossier en cours à charge de Monsieur V. V. pour des faits d’attentat à la pudeur. Comme tout suspect, il bénéficie de la présomption d’innocence. Dans l’intérêt de l’enquête, le parquet de Bruxelles ne fera pas d’autre commentaire. »

➜➜ EXCLUSIF : tous les détails ICI.

« J’ai tenté de me suicider un mois après les faits »

Encore traumatisée par ce qui lui est arrivé, la jeune femme de 33 ans, qui a déposé plainte à la police contre JCVD, a accepté de se confier sous couvert d’anonymat : « Ce soir-là, au départ, il me draguait un peu, il n’y avait rien de méchant ou de déplacé. Mais, après, je crois qu’il s’est pris quelques lignes, parce que tout le monde sait que Jean-Claude Van Damme se drogue à mort, et, en un coup, c’est devenu une autre personne… »

➜ « À un moment donné, je suis allée à la toilette, il m’a suivie… » : elle nous explique ce qu’il s’est ensuite passé ensuite. Son témoignage complet à lire ICI.

➜ Contactée par nos soins, l’agence artistique de JCVD défend la star.

➜ Carl De Moncharline, qui était le gérant du « Impérial Private Premium Bar Brussels » jusqu’aux accusations de viols sous soumission chimique dont il a récemment fait l’objet, se souvient bien de la présence de la victime, mais pas de celle de JCVD. La victime a une autre version des faits.

➜➜ EXCLUSIF : tous les détails ICI.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo