Accueil 7Dimanche L'actualité de 7Dimanche

Notre grande interview avec Mbo Mpenza: «Je veux rendre à la société ce que j’ai appris»

Alors que les clubs de football ont décidé cette semaine de nouvelles mesures pour lutter contre le racisme dans les stades, Mbo Mpenza, qui a vécu des cris ou des chants racistes lorsqu’il jouait, prend le temps d’en parler.

Pause entre deux réunions à deux pas de Louvain-la-Neuve. Pour rappel, Mbo Mpenza, né à Kinshasa, a joué pendant plus de vingt ans : Mouscron, Standard de Liège, Anderlecht, Galatasaray, Sporting Portugal, l’AEL Larisa… et aussi en Ligue des Champions. Il rappelle qu’ avec son frère, ils étaient les premiers belges d’origine africaine, à avoir participé à une grande compétition avec les Diables rouges.

de videos

Aucune envie de devenir entraîneur après la carrière ?

« Quand j’ai arrêté ma carrière en 2008 après ma blessure, je ne savais pas si je voulais rester dans le milieu du foot. Je savais juste que je ne voulais pas repartir à l’étranger. Je ne voulais pas être entraîneur, agent, gérant d’un magasin de sport. J’ai fait un peu de télé… Mais je voulais autre chose. »

Et finalement, l’opportunité d’une formation en management ?

« En 2015, l’UEFA m’a invité à rejoindre la première promotion du MIP (Executive Master for International Players). Ce programme était créé pour les anciens joueurs de foot. Ils étaient intéressés par mon profil. J’ai dit non… dans un premier temps. Je ne voyais pas l’intérêt d’avoir un diplôme pour travailler dans un club de foot. Ils m’ont invité à un match Barcelone-Manchester City. On a parlé et finalement j’ai dit oui. D’autres anciens joueurs étaient dans ma promotion, Karembeu, Abidal qui est parti à Barcelone, Juninho, Rai… On était une trentaine et quatre femmes joueuses dont une qui est au Bayern maintenant. »

Est-ce vraiment utile ?

« Ils nous ont donné les outils pour bien travailler dans un club ou dans le monde sportif. Il est essentiel de se former après sa carrière. Nous avons rencontré le patron de l’Ajax, de Bruges, du PSG, le patron de chez Danone… Nous sommes allés à Barcelone, aux États-Unis avec le système de la NBA… C’était un cursus de deux ans. Ils sont à présent à la quatrième session et dans la troisième il y avait Khalilou Fadiga. Dans sa session, il y avait Kaka, Drogba et dans la deuxième il y avait Djorkaeff. C’était très instructif. »

Vincent Liévin

Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale

Aussi en L'actualité de 7Dimanche

Voir plus d'articles