Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

Salmonelle dans les produits Kinder: le centre antipoisons a reçu des dizaines d’appels, la majorité des cas concernaient des enfants

Toujours des appels après 15 jours.
Toujours des appels après 15 jours. - PhotoNews

Encore la semaine dernière, le centre antipoisons recevait des appels concernant « l’affaire Ferrero ». « C’est le 5 avril que nous avons enregistré le plus d’appels (les premiers produits ont été retirés le 4 avril, NdlR), mais nous en avons encore eu un jeudi », rapporte le professeur Dominique Vandijck, directeur général adjoint.

En quinze jours, le centre a été sollicité à 36 reprises. Dans la majorité des cas (24 appels), le problème était une intoxication ou un risque d’intoxication après avoir consommé l’un des produits Kinder ciblés par le rappel. « Sur ces 24 appels, 18 concernaient des enfants et 6 des adultes. 13 victimes ne présentaient pas de symptômes tandis que 11 en avaient. Il s’agissait de symptômes intestinaux. »

Inquiétudes

Les 12 appels restant étaient des demandes d’informations. Parmi les questions revenait notamment celle de savoir si d’autres chocolats étaient problématiques. « Nous avons également eu l’appel d’une institutrice inquiète car elle avait distribué des Kinder à ses élèves juste avant les congés de Pâques. »

Dans ses réponses, le centre antipoisons se veut rassurant. « En cas d’ingestion, il s’agit d’un traitement symptomatique. On peut prendre quelque chose pour la fièvre et la diarrhée mais on ne sait pas faire grand-chose d’autres. Si les symptômes sont plus graves, notre conseil est de demander l’avis de son médecin traitant. »

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo