L’édito de Guy Lemaire > Où sont les femmes?

L’édito de Guy Lemaire > Où sont les femmes?

Ludivine de Magnanville est jeune (34), cheffe d’entreprise (deux restos et un bar à Saint-Gilles) et française, qui a préféré la qualité de vie de notre capitale à celle de Paris, pour s’installer chez nous avec son mari et leurs deux enfants.

Elle aura du travail pour éviter au secteur de replonger dans la morosité après les grandes vacances, dit-elle.

On considère que l’emploi du secteur dans l’Union européenne est constitué de 56 % de femmes.

Un peu moins en Belgique où les disparités de sexe subsistent encore même si elles s’y sont fortement atténuées.

En moyenne les emplois féminins sont rémunérés à hauteur de 93 % de ceux des hommes.

Les femmes cuisinières représentent 43 % de la profession et on n’en trouve que 38 % à un poste de direction de restaurant.

Et le pays ne compte que quatre femmes distinguées par un macaron Michelin (toutes en Wallonie) pour 107 hommes.

Y a du travail !