Cheikh Bassam Ayachi, le plus vieux djihadiste de Belgique (71 ans), est toujours en vie et il a fui la Syrie!

Cheikh Bassam Ayachi, 71 ans, est toujours en vie. Il se cache hors de Syrie.
Cheikh Bassam Ayachi, 71 ans, est toujours en vie. Il se cache hors de Syrie. - D.R.

Du haut de ses 71 printemps, cheikh Bassam Ayachi, est le plus vieux djihadiste de Belgique à être parti en Syrie. En réalité, il n’est pas vraiment belge mais c’est tout comme ! Cet ancien restaurateur franco-syrien d’Aix-en-Provence s’étant établi en Belgique dès 1992 pour y fonder le feu centre islamique belge à Molenbeek, c’est-à-dire le berceau des premiers djihadistes belges.

Considéré pour cette raison comme « une figure mythique des milieux terroristes belges », le prédicateur septuagénaire à la longue barbe blanche a ensuite quitté le plat pays dès 2013.

Suite à son retour dans son pays natal, cheikh Bassam Ayachi est rapidement devenu la cible de Daech. L’organisation terroriste a tenté de le tuer à deux reprises en 2015 et 2016 ! En juillet 2017, on a ensuite appris que notre plus vieux djihadiste de Belgique avait été kidnappé, toujours à Idlib, par une faction concurrente à la sienne, mais, depuis lors, on n’avait plus pu suivre ses « aventures » sur les réseaux sociaux.

« Il est toujours en vie, mais je ne peux pas vous dire où il se trouve »  : raconte sa fille.

Notre sélection vidéo