Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

Poutine gravement malade? Les rumeurs sont de plus en plus nombreuses...

Poutine gravement malade? Les rumeurs sont de plus en plus nombreuses...
ISOPIX

Le 21 avril 2022, Poutine rencontre son ministre de la Défense, Sergueï Choïgou, lors d’une réunion où il revendique le succès de la prise de contrôle de Marioupol. Les images de l’entretien, diffusées à la télévision d’État russe, montre le Président affalé sur sa chaise.

Lundi 9 mai, lors du défilé militaire sur la Place Rouge, Poutine est assis dans les gradins avec une petite mine, une couverture sur les genoux alors que le thermomètre indique 10 degrés. Le président tousse à plusieurs reprises et, lorsqu’il se déplace vers le public, a du mal à marcher.

Les dernières apparitions du président russe inquiètent et alimentent les rumeurs au sujet de son état de santé. Des rumeurs qui résonnent aussi de plus en plus au sein de l’élite russe, comme l’indiquent nos confrères de Het Laatste Nieuws.

Certains parlent d’un cancer, d’autres de problèmes à la thyroïde, ou encore d’un trouble cérébral. La chaîne Telegram General SVR, suivie par plus de 280.000 personnes, a récemment annoncé, comme le rapporte le New York Post, que Vladimir Poutine allait subir une opération. Moscou, de son côté, nie toute maladie.

Une leucémie ?

Le New Lines Magazine a pu se procurer un enregistrement datant de la mi-mai. Dans celui-ci, un oligarque étroitement lié au Kremlin affirme que Poutine est « très malade » et est atteint d’une « leucémie ».

Poutine a déjà subi plusieurs blessures au dos, notamment après une chute à cheval et lors d’un match de hockey sur glace. Sur l’enregistrement publié par New Lines Magazine, les oligarques russes relient les problèmes de dos de Poutine à sa leucémie soupçonnée.

Un traitement à base de corticoïdes ?

L’aspect « gonflé » du visage du Président a souvent suscité de vives interrogations. Selon Ashley Grossman, professeur d’endocrinologie à l’Université d’Oxford, le visage de Poutine pourrait apparaître légèrement enflé en raison de l’utilisation de corticoïdes, généralement prescrits aux personnes atteintes d’un lymphome ou d’un cancer des plasmocytes. Ce dernier cancer peut affecter les os et causer des problèmes de dos, indique Het Laatste Nieuws.

Les effets secondaires des corticoïdes pourraient également expliquer le fait que Poutine soit en permanence entouré de médecins. En effet, les stéroïdes présentent un risque élevé d’infections parce qu’ils attaquent les cellules immunitaires.

Comme le précisent nos confrères de Het Laatste Nieuws, ces spéculations pourraient être utilisées à des fins politiques par les détracteurs du Président qui cherchent à l’affaiblir. Quoi qu’il en soit, les rumeurs de maladie se sont installées jusqu’au sein de l’oligarchie russe.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo