Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

Le député Georges Dallemagne de retour d’Ukraine: «Les Ukrainiens nous sont reconnaissants, mais on doit les aider encore plus»

Georges Dallemagne et Maria Mezentseva photographiés devant un de ces quartiers officiels de Kiev vidés de leurs habitants.
Georges Dallemagne et Maria Mezentseva photographiés devant un de ces quartiers officiels de Kiev vidés de leurs habitants. - GD

Dans quelles circonstances vous êtes-vous rendu en Ukraine ?

C’était à l’invitation de Maria Mezentseva, députée de Kharkiv et du parti du président. Elle est chef de délégation à l’assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, vice-présidente de la Commission pour l’intégration européenne et présidente du groupe d’amitié entre les parlements ukrainien et belge. C’est l’envoyée du président Zelenski dans toute l’Europe, je la connaissais déjà avant la guerre. À la frontière polonaise, j’ai pris le train de nuit : fenêtres calfeutrées, voyage sous escorte militaire, à une vitesse réduite car les rails sont en mauvais état et il faut tenir compte des alertes. On en a vécu une à Lviv qui a provoqué six heures d’arrêt. À la gare, il y avait des réfugiés qui quittaient l’Ukraine, d’autres y rentraient. On y voit la mobilisation du monde entier : au retour, les pompiers de Lisbonne distribuaient des repas chauds.

Vous avez pu parler au président Zelenski ?

J’ai eu une rencontre avec son conseiller diplomatique, d’autres avec le ministre des Affaires étrangères, avec le maire de Kiev, Vitali Klitschko, avec le responsable des renseignements militaires ou encore la vice-Première en charge de l’intégration européenne, Olga Stefanyshyna. Elle a exprimé sa gratitude et sa surprise positive envers la décision quasi immédiate de l’Union Européenne d’accorder la protection subsidiaire à ses concitoyens. « Je croyais que j’aurais à négocier longuement et à supplier pour les protéger, mais toutes les frontières étaient ouvertes. Alors j’ai pleuré, car je savais que mes concitoyens seraient sauvés », m’a-t-elle dit. Elle a une grande gratitude envers l’Europe et la Belgique pour le soutien politique, humanitaire, militaire ou en matière de justice… Les Ukrainiens ont cette reconnaissance envers nous et en même temps, ils éprouvent des inquiétudes…

►► Il évoque les inquiétudes des Ukrainiens concernant la Belgique.

►► Ils aimeraient une aide supplémentaire: « Sur le plan humanitaire, ils aimeraient qu’on les aide... »

►► Mais aussi des demandes militaires.

►► Retrouvez ici l’interview de Georges Dallemagne.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo