Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

Le FC Bruges à 90 minutes du titre: trois joueurs peuvent écrire l’histoire du Club

Vidéo
Simon Mignolet et les Brugeois touchent au but. @News
Simon Mignolet et les Brugeois touchent au but. @News

«  Het Werk is nog niet gedaan ». Voilà la phrase que les Brugeois martèlent depuis de nombreuses semaines sur leurs réseaux sociaux et au travers des discours du vestiaire. Le boulot n’est pas encore fini, en dépit du 6 sur 6 glané dans une immense douleur face à l’Union. Un labeur à conclure le plus vite possible, pour ne pas tergiverser. Un ultime effort à fournir, symbolisé par trois unités qui doivent tomber dans l’escarcelle de la bande à Alfred Schreuder. Un succès qui pourrait être réalisé sur la pelouse d’un Antwerp prêt à mourir sur son terrain pour ne pas voir le grand rival vaincre. Les « Boeren » auront besoin de leurs leaders pour soulever un nouveau titre. Des mecs qui ont atteint un niveau de jeu assez exceptionnel ces dernières semaines. Voici les trois hommes prêts à emmener leurs couleurs sur une route historique…

1. MIGNOLET TENTACULAIRE

« Le Club de Bruges devrait se chercher un nouveau gardien car Simon ne gagne plus assez de points. » Novembre dernier, les critiques fusent sur le Diable rouge, en raison d’une succession de bourdes étonnantes de la part d’un rempart peu spectaculaire mais régulier. « Il était logique de passer par un moment compliqué, car je n’ai pas eu la préparation estivale adéquate en raison d’une blessure au genou », précise « Big Sim ». « Mais je savais que j’allais revenir… » Au meilleur moment, c’est-à-dire durant les playoffs. Pas le moindre but encaissé depuis l’entame de la dernière ligne droite, avec des arrêts aussi impressionnants que dégoûtants pour l’opposition. Si le penalty loupé de Dante Vanzeir a desservi l’avant de l’Union, il ne faut pas minimiser l’espace pris par le grand keeper. En gesticulant dans tous les sens, il a fait peur à son pote de l’équipe nationale et il a forcé la chance, celle qui semble désormais lui coller à la peau.

2. VANAKEN MODE PATRON

En s’imposant dans les airs dans le rectangle de l’Union, Hans Vanaken a conduit le Club vers un succès inattendu au parc Duden. Sa 100 e rose brugeoise, avec une froideur presque polaire. Jamais blessé, toujours bien placé, le désormais routinier des Diables évolue plus bas sur l’échiquier imaginé par Alfred Schreuder. « Je l’ai placé à ce poste car il est plus intelligent que la moyenne », a récemment déclaré le futur coach de l’Ajax. « Il sait quand le jeu doit être accéléré et il sent les moments qui demandent du calme. C’est le patron. » Sur et en dehors du terrain, avec sa mine placide. Un leader, capable de se mettre au diapason pour faire ressortir le collectif.

3. LANG ASSAGI

Souvent décrié pour ses frasques, le « Neymar batave » a souvent divisé les amateurs du football belge. Une indécision entre son côté enfant gâté et ses qualités intrinsèques, bien plus hautes que les normes de la Jupiler Pro League. Sorti du terrain sans un regard pour son coach lors du déplacement à Seraing le 5 mars dernier (0-5), il a connu un passage à vide, le renvoyant sur le banc. Depuis, un déclic s’est opéré à tous les niveaux. Bouche fermée quand il prend des coups, courageux en perte de balle et terriblement incisif lorsqu’il caresse le cuir. Si les statistiques ne suivent pas, son impact sur le jeu permet à tout Bruges de se montrer dangereux. Un baroud d’honneur avant de changer d’air durant l’été…

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Foot amateur et chez les jeunes

Notre sélection vidéo