Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

Le phénoménal succès du jeu Pigeon Pigeon

Rémy Wannebroucq et son jeu Pigeon Pigeon: une idée qui se transforme en phénomène...
Rémy Wannebroucq et son jeu Pigeon Pigeon: une idée qui se transforme en phénomène...

«Ça serait un rêve de vivre du jeu.» Quand il prononce cette phrase, Rémy Wannebroucq, jeune trentenaire de Verlinghem, à côté de Lille, vient tout juste de sortir son premier jeu Pigeon Pigeon, à 3500 exemplaires, stockés dans le garage familial. Nous sommes en 2019. Pour lui, qui vient de terminer une aventure professionnelle avec Decathlon, c’est quasiment un saut dans le vide. «Avant cela, je jouais avec des copains sur cette idée de jeu, et je me disais que ça pourrait peut-être faire marrer d’autres personnes.»

«Boule de neige»

Deux ans et demi plus tard, il en a vendu plus de 100000 exemplaires! Un succès fou. «J’ai une chance inouïe», confie-t-il. Cette réussite lui permet d’accumuler «confiance et énergie». Pour lui, son succès vient de l’effet «boule de neige», avec des joueurs qui, après une partie découverte, entre copains, décident d’en acheter un pour eux… Et puis, il y a sans doute eu aussi «l’effet confinement» qui a boosté le jeu, déjà sur de bons rails. Il se souvient même avoir dû faire face à des ruptures de stock, comme pendant les six premiers mois de 2020. Tout cela est oublié et dans les prochains mois, Pigeon Pigeon devrait même être disponible en Angleterre, Espagne et Allemagne.

En France, Pigeon Pigeon va aussi connaître une troisième édition pour adultes, «avec un humour sans limites, non censuré». Toujours en phase de test, cette version devrait être disponible en septembre. Soucieux de se diversifier, Rémy Wannebroucq, qui a créé sa société, Napoleon éditions, finit la préparation de puzzles: un pour enfants (deux ans et demi- quatre ans) et un autre pour adultes.

Le premier permettra aux enfants de découvrir «les animaux de la savane, de la jungle et de la banquise.» Alors que le second sera consacré aux… nudistes. «Rien de trash ou de vulgaire, assure-t-il, on suivra une dizaine de nudistes en vacances, sur la plage. J’ai fait les dessins, j’aime bien ça.» Comme pour ses premières boîtes, il partira sur des tirages modestes avant de voir comme ça se passe.

«Être drôle, fabriqué en France et simple»

Et puis, bien sûr, il réfléchit à un autre jeu, depuis «un an et demi». Celui-ci, qui promet de «s’amuser en inventant», est aussi en phase de test pour une sortie espérée en fin d’année. Comme pour les autres, ce jeu va répondre aux trois principes de l’auteur: «Être drôle, fabriqué en France, simple dans les règles et le packaging.» Ce qui visiblement lui a réussi depuis le début de son aventure. Pour l’avenir, il veut continuer à «avancer doucement en créant un à deux produits ludiques et rigolos par an» Il refuse de trop se prendre la tête, voulant juste permettre à d’autres de se divertir. Un regret quand même? Il viendrait plutôt de ses parents verlinghemois. «Ils sont très contents de ma réussite, dit-il, tout sourire, mais attendent toujours de jouer une partie de Pigeon Pigeon avec moi.» Un comble, non? Même si bien sûr il connaît toutes les réponses…

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo