Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

Elio Di Rupo annonce une bonne nouvelle pour les sinistrés des inondations qui n’ont toujours pas été indemnisés: le 1718 va leur venir en aide

Elio Di Rupo annonce une bonne nouvelle pour les sinistrés des inondations qui n’ont toujours pas été indemnisés: le 1718 va leur venir en aide

Si une bonne partie des sinistrés assurés des inondations exceptionnelles qu’a connues la Wallonie en juillet dernier, ont pu commencer leurs travaux, rentrer chez eux, panser leurs plaies, il reste encore pas mal de dossiers qui n’ont toujours pas été totalement indemnisés par leur compagnie. « 36% des dossiers chez les assureurs, concernant les sinistrés en Wallonie, ne sont pas encore clôturés, il s’agît d’environ 23.000 dossiers », indique Assuralia. « Les concernés ont quasiment tous reçus des importantes avances, et pas moins de 60% d’entre eux ont déjà été indemnisés à niveau de 80% du cout estimé de leur dommage. Les derniers paiements suivront la fin des travaux et la réception des dernières factures ».

Une situation qui a toutefois interpellé le Ministre-Président wallon, Elio Di Rupo : ce dernier a annoncé ce jeudi que le call center du 1718 allait récolter les réclamations de ces personnes. Parmi les principales critiques des assurés actuellement en attente : la lenteur des procédures pour traiter leur dossier, les délais des expertises, de contre-expertises, mais aussi les litiges quant aux montants perçus pour les dégâts subis.

« 57.000 dossiers sont encore ouverts chez les assureurs. Il ne faut pas mettre toutes les assurances dans le même sac. Ethias a déjà indemnisé 95 % de ses sinistrés touchés », a souligné Elio Di Rupo. « Mais ce n’est pas le cas de toutes. Aujourd’hui, ça devient vraiment lassant après dix mois. Comme c’est le cas depuis juillet dernier, le Gouvernement continue à soutenir les sinistrés, qui font parfois face à des situations problématiques ».

Le gouvernement wallon s’était déjà largement mobilisé pour reloger les sinistrés, avec 3.000 personnes aidées, mais aussi plus de 600.000 repas chauds distribués dans ces zones où l’électricité et le gaz ont été coupés durant plusieurs semaines. « Nous avons aussi dégagé 145.000 tonnes de déchets », a souligné Elio Di Rupo sur le plateau de la RTBF.

L’administration wallonne relayait déjà les plaintes reçues des particuliers auprès d’Assuralia, la fédération des assureurs. Le travail du call-center 1718 pour les sinistrés assurés est donc une nouvelle étape pour les aider dans ces démarches fastidieuses, et lourdes psychologiquement dix mois après les inondations.

Concrètement, dès ce vendredi, les sinistrés assurés qui n’ont toujours pas été indemnisés ou qui rencontrent des difficultés avec leur assureur pourront appeler le 1718 afin de faire part de leur situation personnelle. L’administration wallonne centralisera toutes ces réclamations. Elle les relayera ensuite aux différentes compagnies d’assurances, via l’ombudsman des assurances, en insistant pour qu’un suivi plus rapide y soit apporté et en leur demandant de proposer des solutions concrètes aux problèmes rencontrés.

Et les non-assurés ?

De nombreuses personnes sans assurance s’étaient aussi retrouvées fortement impactées par les inondations de juillet dernier. Pour elles, la Wallonie a renforcé le service des calamités, qui est passé de trois fonctionnaires à 40. « Le service tourne maintenant à plein régime et tout est mis en œuvre pour que les dossiers soient traités le plus rapidement possible », explique-t-on au cabinet du Ministre-Président wallon. Ces personnes non-assurées peuvent solliciter le fonds des calamités.

Retrouvez cet article et bien plus encore dans notre nouvelle application Sudinfo

Notre sélection vidéo