Georges Gilkinet veut s’attaquer aux «criminels de la route»: les p.-v. pour excès de vitesse coûteront bientôt plus cher, des amendes exponentielles!

Exclusif
Georges Gilkinet veut s’attaquer aux «criminels de la route»: les p.-v. pour excès de vitesse coûteront bientôt plus cher, des amendes exponentielles!

L’intermodalité a été le fil conducteur de notre interview avec le ministre fédéral de la Mobilité, Georges Gilkinet. Nous avons quitté en tandem son cabinet, situé face au Botanique, à Bruxelles, pédalant de concert lui devant, moi derrière, pour rallier la gare Meiser, au nord de Bruxelles. De là, nous avons gagné en train, via le tunnel Josaphat, alternative à la jonction Nord-Midi très encombrée, Vivier D’Oie à Uccle, d’où nous avons rejoint en tram notre point de départ.

On encourage le vélo mais il y a la peur du danger. L’Institut Vias a relevé cette semaine que le nombre de tués sur les routes au cours du premier trimestre 2022 était revenu au niveau d’avant la crise sanitaire.

Effectivement, il y a beaucoup trop de victimes de la route, notamment parmi les usagers actifs que sont les piétons et les cyclistes. En 2020, quinze enfants ou adolescents ont perdu la vie tandis que 215 étaient grièvement blessés. Le 20 mars de cette année, six personnes ont été fauchées à Strepy-Bracquegnies par un conducteur roulant à une vitesse totalement excessive. La question de la vitesse excessive m’interpelle beaucoup. Les excès de vitesse supérieurs à 21 km/h représentent 12 % des infractions, dont 9 % pour la tranche 21-30 km/h. Plus on roule vite, plus le risque de provoquer un accident mortel augmente.

Un projet en la matière ?

Je veux agir pour donner un signal aux criminels de la route. On ne peut pas s’amuser impunément à pousser des pointes en ville en mettant sa vie et celle des autres en danger. Actuellement, le système de sanction est linéaire (NdlR un forfait de 53 euros pour les amendes jusqu’à 10 km/h au-dessus de la limite. Ensuite, chaque km/h en plus coûte 11 euros en agglomération ou 6 € sur les autres routes). Or le risque d’accident est exponentiel plus la vitesse augmente. J’ai donc proposé à mes collègues de la Justice et de l’Intérieur un système de sanctions exponentielles.

Quel est le principe ?

On garde le système actuel jusqu’à 20 km/h au-dessus de la limite. Ensuite, on augmente le prix par km/h. […]

>> Le ministre fédéral de la Mobilité détaille cette proposition.

>> « Je n’ai pas dormi après le drame de Strepy »

>> Découvrez notre grand entretien avec Georges Gilkinet.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo