«Stranger Things»: le nouveau look de Millie Bobby Brown intrigue les fans (photos)

Photos

Plus que quelques jours de patience avant de découvrir la saison 4 de « Stranger Things », qui marquera le retour de la série événement, après trois ans d’absence. Une pause dont la durée exceptionnelle est accentuée par la transformation physique du casting principal. Lors de la première saison, sortie en 2016, les jeunes acteurs qui incarnent Mike, El, Lucas, Will et Dustin, correspondaient parfaitement à l’âge de leurs personnages, c’est-à-dire, 12 ans. Dans la nouvelle saison, dont les premiers épisodes sont attendus le 27 mai, la différence se fait désormais sentir, puisqu’ils les personnages n’ont que 15 ans, alors que les comédiens ont entre 17 et 20 ans.

Ce décalage se fait particulièrement ressentir dans le cas de Millie Bobby Brown, qui incarne l’héroïne El, et qui vient de fêter ses 18 ans. L’apparence de la jeune femme a notamment été remarquée le 14 mai dernier, lors de l’avant-première de la saison 4, où est apparue aux côtés de son petit ami, Jake Bongiovi, qui est aussi le fils du chanteur Jon Bon Jovi. Outre sa nouvelle couleur de cheveux, qui en a surpris plus d’un, c’est tout son look qui a été jugé trop mature par de nombreux fans. De la tenue, au maquillage, en passant par les poses choisies par l’actrice, tout a été passé en revue. « Pourquoi vouloir vieillir si vite ? » s’est demandé un twittos, alors qu’un autre ironisait de la sorte : « Millie Bobby Brown livre ses secrets pour rester fabuleuse à 50 ans. » La star d’« Enola Holmes » a, cependant, pu compter sur le soutien d’internautes qui ont pris sa défense, agacés de la voir critiquée à tout bout de champ.

Une hypersexualisation inquiétante

Millie Bobby Brown, elle-même, avait déjà abordé le sujet il y a quelques mois, regrettant l’examen approfondi constant auquel est soumise son apparence physique. « Je vois une différence dans la manière dont les gens se comportent, et une différence dans la manière dont la presse et les réseaux sociaux réagissent depuis que je suis majeure. Deux semaines avant d’avoir 18 ans, j’ai remarqué que je commençais à être plus sexualisée qu’auparavant. » avait confié la comédienne au micro du podcast « Guilty Feminist », avant de continuer, « C’est vraiment dégoûtant, mais c’est réel. C’est un très bon exemple de ce qui se passe dans le monde et de la manière dont toutes les jeunes filles sont sexualisées. Je suis victime de cela en ce moment, et je l’ai toujours été. »