Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

Fusillade au Texas: Angel aidait une élève quand il a appris que sa fille était une des victimes, « elle venait de fêter son anniversaire»

Vidéo
Fusillade au Texas: Angel aidait une élève quand il a appris que sa fille était une des victimes, « elle venait de fêter son anniversaire»
Capture d’écran Twitter

Quelques jours à peine après la terrible fusillade à l’école primaire d’Uvalde, Angel Garza, le père d’Amerie, a décidé de témoigner aux micros de la chaîne CNN. Présent sur les lieux le jour même de la tragédie, l’homme a appris le décès de sa fille alors qu’il tentait de venir en aide aux autres victimes. « Je suis aide-soignant », commence-t-il, la voix remplie d’émotions. « Quand je suis arrivé sur les lieux, ils commençaient à faire sortir les enfants et j’aidais une petite fille qui était recouverte de sang, de la tête au pied. Je croyais qu’elle était blessée et je lui ai demandé si ça allait. Mais elle était en panique et répétait qu’il avait tiré sur sa meilleure amie. Elle disait qu’il l’avait tué, qu’elle ne respirait plus. Je lui ai demandé le nom de sa meilleure amie et elle m’a répondu qu’il s’agissait d’Aimerie ».

Encore sous le choc, l’homme n’a pas pu retenir son émotion et a éclaté en sanglots. Ce n’est qu’après quelques secondes qu’il a pu reprendre son témoignage et rendre hommage à sa fille disparue. « C’était la plus gentille des petites filles », déclare-t-il. « Elle n’avait rien fait de mal. Elle écoutait toujours ses parents, brossait toujours bien ses dents et était si créative. Elle n’avait jamais de problèmes à l’école. Je veux juste savoir ce qu’elle a fait pour être parmi les victimes ».

Selon plusieurs témoignages rapportés par Angel ainsi que la grand-mère d’Amerie, la petite-fille essayait d’appeler les secours quand le tireur l’a pris au piège et abattu de sang-froid. « On avait fêté son anniversaire il y deux semaines. Elle voulait un téléphone et on lui avait finalement offert un cette année », explique Angel, en larmes. « Deux étudiants m’ont confirmé qu’elle a essayé d’appeler les autorités et je suppose qu’il lui a tiré dessus pour ça. Comment peut-on regarder cette petite fille et lui tirer dessus ? », termine-t-il dans un long silence.

Au total, cette fusillade a provoqué la mort de 21 personnes, dont 19 enfants. Cette nouvelle tuerie en milieu scolaire a relancé de vives tensions dans le pays à propos de la loi sur la détention d’armes.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo