«Il va mourir s’il quitte l’antenne»: Thierry Ardisson, sans filtre, commente l’arrivée de Michel Drucker sur France 3

«Il va mourir s’il quitte l’antenne»: Thierry Ardisson, sans filtre, commente l’arrivée de Michel Drucker sur France 3
Isopix

Thierry Ardisson a accordé une interview très cash au journal Le Parisien, ce vendredi. L’animateur de 73 ans est d’abord revenu sur l’échec de sa nouvelle émission sur France 3, « Hôtel du temps », dans laquelle il interroge des célébrités décédées, grâce aux nouvelles technologies. Le premier numéro consacré à Dalida avait rassemblé 1,4 million de Français devant le poste. Un score plutôt décevant, qui a miné le présentateur. « Cette faible audience m’a terriblement affecté. J’ai été déçu, même abattu », a-t-il confié.

Malgré cet échec, « Hôtel du temps » reviendra à l’antenne prochainement. De nouvelles interviews devraient être programmées bientôt sur France 3, chaîne qui accueillera d’ailleurs à la rentrée un autre talk-show bien connu des téléspectateurs de France Télévisions. Il s’agira de « Vivement Dimanche », présenté par Michel Drucker, qui passe donc de la 2 à la 3. Une sage décision pour Thierry Ardisson, qui a jugé le comportement de France Télé « exemplaire », avant d’ajouter : « Ça montre que la télé n’est pas qu’un milieu pourri ». L’époux d’Audrey Crespo-Mara en a tout de même profité pour adresser un tacle gentillet à l’animateur de « Vivement Dimanche » : « On sait que Michel va mourir s’il quitte l’antenne. Donc France Télé, le garde. C’est bien. » Dans les colonnes du « Parisien », Drucker a, quant à lui, exprimé sa joie de rejoindre France 3 : « Quand Stéphane Sitbon-Gomez (directeur des antennes et des programmes de France TV, ndlr) me l’a proposé, j’ai trouvé ça formidable. Je déménage. France 3 fait partie de mon ADN. J’en serai la nouvelle incarnation, avec Cyril Féraud (…) Pour moi, c’est passer sur une chaîne qui me ressemble. »

Hanouna en prend pour son grade

Dans sa lancée, Thierry Ardisson s’est exprimé sur un autre animateur incontournable du PAF, Cyril Hanouna, qui n’avait pas eu des mots très tendres à son égard. Pour rappel, en plein direct sur C8, alors que ses chroniqueurs critiquaient l’émission « Hôtel du temps », le présentateur de « Touche pas à mon poste ! » avait conseillé à l’homme noir de « rester à la retraite » et « d’aller faire de la moussaka ». De quoi faire réagir le principal intéressé : « « Pas étonnant. Il est en service commandé pour me dézinguer (…) Dans le ’TPMP’ qu’il m’a consacré, Hanouna a dit : ’On a bien fait de se débarrasser de lui’. Hanouna, c’est la voix de son maître. » Par « maître », Thierry Ardisson entend Vincent Bolloré, grand patron du groupe Canal+, qui avait évincé l’animateur des « Terriens » en 2019.