Le resto de la semaine: Matthias and Sea à Tarcienne

Une vraie machine de guerre!
Une vraie machine de guerre! - D.R.

Mattia Collu (43) est le plus Carolo des Sardes. Depuis neuf ans, son vaste établissement est solidement planté à la sortie de Genappe le long de la nationale qui conduit à Philippeville.

Conscient de la faiblesse de l’offre régionale en matière de produits de la mer, il a décidé d’y remédier et de belle manière. Les salles de restaurant sont animées sans être exagérément bruyantes. Décor moderne, sièges confortables, tables espacées, carrelage anthracite, du bleu canard, des touches dorées ou orange, un service virevoltant, des luminaires pas banals, un homarium et une armoire de maturation pour les viandes. Et cette idée, née du confinement, qui a débouché sur l’adjonction de quatre petites vérandas privatives.

Fraîcheur indiscutable, qualité des produits, il n’en faut pas davantage pour monter une carte, sinon une grande maîtrise des cuissons, des légumes abondants, des pâtes artisanales et de petites sauces.

Et des prix qui ne s’envolent pas. Pas même dans les vins qui abattent la carte italienne et notamment celle du Haut-Adige avec quelques pépites (Sauvignon Greel, Chardonnay Stegher) de la Kellerei Bozen. Mais Mattia est également fou de grandes étiquettes françaises dont il constitue une véritable collection.

Fruits de mer, viande, glaces…

Je ne vous détaillerai pas le menu (également en service traiteur). Une demi-douzaine d’huîtres Gillardeau premium (22,90 €) par exemple, un carpaccio de saint-jacques ou de thon rouge ou de viande maturée et marinée, des couteaux de la mer à l’ail rose flambé (17,50 €). Le choix le plus plébiscité : la Grillade Royale composée de quinze poissons et coquillages (38,50 €) à laquelle on peut encore ajouter un demi-homard ou une langouste !

La pêche est de ligne. Le bar notamment, en croûte dorée de chapelure, parmesan et sauge, avec des pommes grenaille et des légumes chauds. Les cassolettes de homards et langoustes rondement pesés acceptent une demi-douzaine de sauces dont les plus simples sont les meilleures (myrte sarde, beurre et laurier, par exemple).

Les viandes sont de Galice, du Danemark ou d’Irlande et débitées en entrecôte ou côte à l’os.

Le moment du dessert nous amène aux glaces artisanales de « Gelateria Naturale », un concept toscan dont Mattia est seul dépositaire en Belgique (il fournit aussi d’autres collègues restaurateurs). Ces glaces sont logées dans un bâtiment séparé : comptoir pour l’emporter ou dégustation sur place dans une salle immense et conviviale, entièrement vitrée et dont le regard porte sur des champs sans fin.

Claudia et Mattia Collu sont un magnifique exemple de l’Horeca qui gagne et triomphe des difficultés du moment. Il faut le voir pour le croire !

Matthias and Sea, 34 Route de Philippeville, 5631 Tarcienne (Walcourt). 071/21.86.20. Ouvert tous les soirs sauf le mardi ainsi que le vendredi et le dimanche midi. On se fait plaisir à partir d’environ 45 € par personne.

Notre sélection vidéo
Aussi en Recettes