Guerre en Ukraine: les États-Unis vont envoyer une nouvelle aide avec des systèmes Himars, des hélicoptères et des missiles Javelin

ISOPIX_26630532-012

Le sous-secrétaire à la Défense Colin Kahl a dit que les forces ukrainiennes avaient besoin d’environ trois semaines de formation pour pouvoir utiliser les Himars, des lance-roquettes très mobiles à missiles guidés qui pourraient donner aux Ukrainiens un avantage en termes de distance et de précision dans la bataille du Donbass.

Transportant six roquettes à la fois avec des portées de plus de 70 kilomètres, soit le double de celles des obusiers américains déjà utilisés sur le champ de bataille, le système Himars «fournira à l’Ukraine une précision supplémentaire dans le ciblage à distance», a dit M. Kahl aux journalistes.

L’Ukraine recevra également cinq radars de contre-artillerie, deux radars de surveillance aérienne, 6.000 autres armes anti-blindés, 15.000 obus d’artillerie et 15 véhicules tactiques.

Le nouveau paquet porte à 4,6 milliards de dollars le total de l’aide sécuritaire américaine à l’Ukraine depuis l’invasion par la Russie le 24 février.

M. Kahl a déclaré que les systèmes Himars, que Kiev demande depuis des semaines, étaient déjà prépositionnés en Europe en vue de la formation puis de la livraison. En plus des trois semaines de formation, il a affirmé que l’entretien de l’équipement pourrait nécessiter deux semaines supplémentaires.

Selon lui, ces systèmes seraient très utiles aux forces ukrainiennes pour repérer et frapper des cibles russes de grande importance.

Il a confirmé que le président ukrainien Volodymyr Zelensky avait assuré à Washington que les Himars ne seraient pas utilisés pour frapper des cibles à l’intérieur de la Russie, répondant aux inquiétudes des Etats-Unis selon lesquelles cela pourrait inciter Moscou à étendre la guerre au-delà de l’Ukraine.

«Le président Biden a clairement dit que nous n’avions pas l’intention d’entrer en conflit direct avec la Russie», a déclaré M. Kahl.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo