Julien Lapraille: «Glenn Viel est la révélation de ce ‘Top chef‘»

julien-lapraille-pirard.jpg
RTL/Olivier Pirard

Quel est votre avis sur la treizième saison de «Top chef»?

Je la trouve inattendue dans le sens où les rebondissements sont nombreux. Des candidats sont partis alors qu’on ne s’y attendait pas du tout. Quant au niveau des chefs invités le temps d’une épreuve, il est très pointu. Cette saison a passé un cap grâce à leur notoriété.

Comment le casting a-t-il été pensé selon vous?

Dès le premier épisode, chaque candidat s’est démarqué avec son style personnel. Cette année, je les trouve tous beaucoup plus attachants: Logan et son côté chien fou, Wilfried et sa passion pour les voyages, sans oublier Arnaud, bien sûr. Dans ma saison, chaque participant avait une personnalité différente des autres afin que quelque chose se passe lors des tournages. Si vous prenez dans le casting seize techniciens rigoureux sans aucun sourire, personne ne regardera. «Top chef» reste de la télé.

Mickaël est le dernier candidat qui a été éliminé, alors que beaucoup l’imaginaient en finale. Et vous?

Je vous avoue que c’était mon coup de cœur de la saison. Il avait gagné un paquet d’épreuves cette année. J’aimais bien son côté populaire et rustique, je me reconnaissais en lui. Son t-shirt «Le gras, c’est la vie», j’aurais pu le porter aussi!

Imaginiez-vous Arnaud Delvenne aller si loin?

Lui-même l’avoue: il s’est faufilé à travers les épreuves. Dans l’émission, le cuisinier belge n’a jamais été au sommet, mais il n’a jamais été dans le creux non plus. Il s’en sort toujours bien.

Un pronostic pour la finale?

Je vais être un peu chauvin et choisir Arnaud, qui sait rebondir dans le concours. Face à lui, pourquoi pas Pascal, le gagnant d’«Objectif Top chef». Voir ce qu’il fait à son âge, c’est une claque. Ce sera un futur très grand chef.

Glenn Viel a-t-il réussi son entrée parmi les chefs de brigade?

C’est la révélation de cette saison. Il marque les esprits encore plus que les candidats. Au fil des semaines, il prend confiance, il devient de plus en plus complice avec son équipe. Autant Paul Pairet avait pris du temps pour s’installer dans le concours, autant Glenn Viel s’est mis de suite dans le bain. Selon moi, il deviendra vite un juré irremplaçable dans «Top chef».

Quelques mots sur votre nouvelle vie de famille?

Lily a 6 semaines. Avec France, sa maman, on a une chance inouïe d’avoir un bébé qui fait ses nuits de 23h à 7h. On touche du bois pour que ça dure! Pendant les 15 premiers jours, je suis resté non-stop avec elles. Les premiers bains, les premières couches, je m’en suis chargé. Je me réveille la nuit pour la changer. Je prends mon rôle de papa à cœur.

« Top chef », 6 juin, 20h30, RTL-TVI.