En ce momentChangements ce 1r décembreDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsPermis de conduire Accueil Actualités Santé

Frank Vandenbroucke annonce du changement pour les patients Covid de longue durée: les soins mieux remboursés à partir de juillet

C’est un grand pas pour tous ceux qui ont souffert du covid et conservent des séquelles parfois très importantes de la maladie, plusieurs mois après l’avoir vaincue…
Vidéo

Si la crise du covid semble un peu derrière nous, pour de nombreux patients, la maladie les impacte toujours au quotidien. C’est ce qu’on appelle des patients atteints d’un covid de longue durée, ou covid long. Et on estime leur nombre à 13.000, en Belgique.

de videos

Ces patients souffrent encore de différents symptômes, parfois très lourds, plusieurs mois après avoir contracté la maladie. Somnolence, difficultés et troubles cognitifs, difficultés respiratoires notamment…

Ces patients souffrent encore de différents symptômes, parfois très lourds, plusieurs mois après avoir contracté la maladie. Somnolence, difficultés et troubles cognitifs, difficultés respiratoires notamment…

Or, ils se plaignaient de ne pas être reconnus dans leur souffrance et de ne pas avoir accès à des soins coordonnés et adaptés, car aucun réel trajet de soins, et prise en charge globale de ces patients, n’avait encore été mis en place. En gros, leur maladie n’existait pas en tant que telle pour l’Inami. Ils ne pouvaient donc plus bénéficier de remboursements pour une partie de leurs soins.

C’est désormais le cas, depuis ce jeudi soir. Un trajet de soins a maintenant été défini pour ces patients : un groupe de travail a défini ce qu’était un patient « post-covid », en reconnaissant aussi la complexité et la diversité des problèmes de ces patients.

Via ce nouveau trajet de soins, le patient pourra se voir rembourser les soins nécessaires de kinésithérapie, de logopédie et/ou d’accompagnement psychologique, et si nécessaire également des soins de diététique et/ou d’ergothérapie, selon le plan de traitement qui sera établi avec son médecin généraliste.

Ce trajet de soins pourra être prescrit 12 semaines après les premiers symptômes d’une infection au covid ou 12 semaines après un test positif au covid. Il prévoit que le généraliste puisse prescrire 30 séances de kiné sur 6 mois, au-delà des 18 premières séances remboursées, ou 7 séances de logopédie remboursées, ou des soins psychologiques.

Le médecin traitant pourra aussi établi un plan de traitement personnalisé et des objectifs sur mesure pour le patient, avec plusieurs types de soins selon les besoins du patient.

Dans cette équipe de prestataires de soins, un coordinateur de soins est désigné. « La prise en charge par l’assurance-maladie de cette nouvelle fonction de ‘coordinateur de soins’ est tout à fait innovante. Elle est centrale dans ce nouveau modèle de collaboration que nous installons dans la première ligne et qui consiste à développer le partenariat avec les autres prestataires de soins de la première ligne et/ou le médecin-spécialiste, mais aussi à accompagner le patient et écouter ses préoccupations », commente Frank Vandenbroucke, le ministre fédéral de la Santé.

Le budget estimé pour la prise en charge de ces soins pour les 13.000 patients de covid long est de 7,1 millions d’euros.

« Ma volonté était aussi de faire tomber des seuils financiers pour que tout patient qui a besoin d’une prise en charge puisse y avoir accès et ne doive pas y renoncer pour raisons financières. La convention apporte de grandes avancées puisque pour les nouvelles prises en charge auxquelles cette convention donne accès, le ticket modérateur est supprimé et les suppléments d’honoraires seront interdits ».

Cette convention est prévue pour une période d’un an.

Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale A ne pas rater Le sondage

Aussi en Santé

Voir plus d'articles