En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueLigue des Champions Accueil Actualités Belgique

Un nouveau «Plan Langues» en Wallonie pour augmenter le taux d’emploi: l’accent sera mis sur les langues nationales

Un montant total de 2,75 millions d’euros lui est dédié. L’accent sera mis sur les langues nationales.

Le gouvernement wallon a adopté son nouveau « Plan Langues » dont l’objectif est d’améliorer la formation des personnes et d’ainsi augmenter le taux d’emploi dans le sud du pays, annonce samedi par communiqué la ministre régionale de l’Emploi et de la Formation, Christie Morreale, qui porte le projet.

Concrètement, de nouvelles formations « langues-métiers » seront organisées dans les programmes de formations qualifiantes et dans les métiers pour lesquels les langues constituent un atout pour trouver de l’emploi. Le Forem, l’office wallon de la formation professionnelle et de l’emploi, développera chaque année de nouveaux modules dans une série de professions.

Le plan prévoit également de poursuivre l’octroi de bourses d’immersion en langues pour les demandeurs d’emploi et les étudiants. Ainsi, pour les premiers, jusqu’à 1.750 bourses d’immersion (contre 300 actuellement) pourront être octroyées avec un montant revu à la hausse. Les conditions pour y accéder seront assouplies puisqu’elles seront accessibles peu importe le niveau d’études (jusqu’ici un bachelier était exigé). Pour les seconds, environ 200 bourses longues (de un ou deux trimestres) et 1.600 bourses courtes (de deux à quatre semaines) en écoles de langues en Belgique, en Europe ou en entreprises seront attribuées annuellement. Un accès prioritaire sera donné aux jeunes inscrits ou sortis d’une filière de formation ou d’enseignement qualifiant et/ou qui se trouvent dans les conditions pour obtenir une allocation d’études ainsi qu’aux jeunes qui disposent d’opportunités limitées d’apprentissage des langues dans leur cursus.

Le projet prévoit encore de créer un centre de référence en pédagogie des langues en Wallonie : la Maison des Langues du Forem, en partenariat avec l’UCLouvain.

Le recours à la plate-forme gratuite Wallangues, lancée en 2012 afin d’encourager l’apprentissage des langues en Wallonie, sera en outre optimisé avec notamment des modules débutants « plus accrocheurs » et l’élargissement du public cible aux jeunes à partir de 15 ans.

Le plan veillera aussi, à travers une série d’actions de promotion, à lutter contre la pénurie de formateurs et d’enseignants.

Enfin, le plan bénéficiera d’une large campagne de communication « pour faire prendre conscience de la plus-value des compétences linguistiques pour s’insérer dans l’emploi ».

« Je me réjouis vivement de la mise en oeuvre de ce nouveau ’Plan Langues’ qui consiste en grande partie à augmenter les compétences linguistiques, en particulier le néerlandais, des Wallonnes et Wallons et, dès lors, favoriser le taux d’insertion socioprofessionnelle. C’est une véritable politique ambitieuse qui améliore les chances des chercheurs d’emploi à décrocher un poste qui correspond à leurs attentes », a commenté le ministre-président wallon, Elio Di Rupo, cité dans le communiqué.

Notre sélection vidéo
Sudinfo

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles