Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

Plusieurs milliers de personnes ont assisté aux 100 ans du Corso à Jambes

Vidéo
Plusieurs milliers de personnes ont assisté aux 100 ans du Corso à Jambes
Belga

Traditionnellement organisé le lundi de la Pentecôte, le Corso a vu le jour en 1920. Il a cependant dû attendre deux ans pour fêter son premier siècle, la faute à la crise sanitaire qui a empêché son organisation en 2020 et 2021. A sa création, il s’agissait d’un défilé de chars, celui étant le plus joliment fleuri remportant la palme. Au fil des années, l’événement a évolué pour devenir une fête folklorique réunissant des groupes de Namur et d’ailleurs. Un petit train fleuri occupe également une place centrale dans le cortège et des jeunes Jambois distribuent des fleurs aux spectateurs.

Pour ce centenaire, une dizaine de groupes folkloriques étaient au rendez-vous ce lundi, ainsi qu’environ 4.000 personnes.

Parmi eux, on trouvait bien entendu les Masuis et Cotelis de Jambes, mais aussi les Echasseurs, les Molons ou encore les Géants, tous des meubles du patrimoine namurois. Des groupes sont également venus d’ailleurs dans la région et même de bien plus loin, à l’image des incontournables majorettes, venues cette fois de l’Europe de l’Est. De quoi en mettre plein les yeux d’un public très familial, le tout rythmé par de nombreux orchestres.

Pour ses 100 ans, le Corso a aussi eu droit à une expo photo rétrospective et des animations dans le parc Astrid. Son habituel feu d’artifice a lui été tiré dimanche sur le pont de Jambes. Pour la première fois, les autorités locales avaient opté pour un feu d’artifice dit «silencieux», avec un bruit limité à environ 70 décibels, contre jusqu’à 150 habituellement. L’idée est notamment de protéger les animaux.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo