Chaos à venir pour vos congés? Voici pourquoi vos vacances sont à risques si vous partez depuis Zaventem

ISOPIX_26024426-087

En décembre dernier, les pilotes étaient déjà partis en grève pendant 24 heures pour protester contre la charge de travail. Contactés par Het Laatste Nieuws, les trois syndicats annoncent mardi que depuis lors, « rien de structurel » n’a été fait pour résoudre le problème. Bien qu’une réunion soit prévue dans la journée, il est fort probable qu’aucun des deux camps ne cède.

« Lors de la restructuration de l’année dernière, tout le monde à Brussels Airlines a dû renoncer à son salaire », explique Luk De Wilde, expert en aviation, à Het Laatste Nieuws. « Les pilotes étaient payés à 30 % selon le plan cafétéria : ils ont soudainement reçu un budget leur permettant de choisir un certain nombre d’avantages extralégaux. Mais ce montant n’a pas été indexé une seule fois, alors que pour le reste de la population, il y a déjà eu quatre ou cinq ajustements d’index en 2021 et 2022. Ils subissent donc une perte de salaire ».

Sans résultat dans les négociations à la fin de la journée, les pilotes partiront donc en grève durant trois jours à la fin du mois, ce qui pourrait provoquer un énorme désordre dans les départs de vacances. D’après le quotidien néerlandophone, il est possible que d’autres membres du personnel de Brussels Airlines se joignent également aux pilotes.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo