Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

Plusieurs incendies volontaires à Forest pour «faire la guerre» aux policiers et pompiers: «Une vingtaine de jeunes cherchaient à en découdre»

Vidéo
Photo prétexte
Photo prétexte - Siamu

« Dans la nuit de samedi à dimanche, deux véhicules de police en stationnement devant le commissariat de la rue du Patinage, à Forest, avaient déjà été dégradés. À chaque fois, c’était l’un des deux rétroviseurs qui avait été cassé. Quant à ce lundi, des policiers avaient retrouvé un scooter volé dans le quartier du Parvis Saint-Antoine lorsque les provocations ont commencé. Il semble que tout est maintenant une raison pour provoquer les services de secours, on dirait vraiment que c’est devenu un jeu pour ces jeunes. Nous, la police, ils peuvent encore dire qu’on les dérange dans leurs « commerces », mais pas les pompiers quand même ! C’est inacceptable que ceux qui sont là pour nous sauver doivent essuyer des jets de pierres dans un État de droit », commente une source policière en colère sous couvert d’anonymat.

Le porte-parole des pompiers de Bruxelles parle ici de guet-apens  : « Une pierre a touché le casque de l’un des pompiers »

► « Une vingtaine de jeunes cherchaient à en découdre » : la police rapporte ici des faits similaires

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo