En ce momentChangements ce 1r décembreDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsPermis de conduire Accueil Sports Tennis

Nick Kyrgios affirme avoir subi des «insultes racistes» de la part du public au tournoi de Stuttgart

L’Australien a perdu son sang froid en début de deuxième set.

L’Australien Nick Kyrgios affirme avoir été victime d’« insultes racistes» de la part de certains spectateurs lors de sa défaite en demi-finale du tournoi de Stuttgart contre Andy Murray, samedi, au cours de laquelle il a été pénalisé d’un jeu par l’arbitre pour avoir perdu son sang froid sur le court.

«Quand cela va-t-il s’arrêter ? Devoir gérer les insultes racistes de la foule ?», a écrit Kyrgios sur Instagram après le match. «Je sais que mon comportement n’est pas toujours le meilleur, mais ‘petit mouton noir’ ‘tais-toi et joue’ - ces petits commentaires ne sont pas acceptables», a expliqué le 47e mondial.

«Quand je réponds à la foule, je suis pénalisé. C’est n’importe quoi», a-t-il poursuivi sur le réseau social.

Kyrgios a perdu son sang froid en début de seconde manche après un premier set très accroché long de 65 minutes. L’Australien de 27 ans a cassé sa raquette et a eu un échange verbal assez vif avec un groupe de spectateurs, ce qui lui a valu d’abord d’être pénalisé d’un point, puis finalement d’un jeu par l’arbitre.

À partir de là, le fantasque Australien a visiblement lâché le match, se contentant de renvoyer les balles d’Andy Murray au grand dam du public venu nombreux.

Cela a permis à Murray d’atteindre la 70e finale de sa carrière en s’imposant 7-6 (7/5), 6-2. Face à Matteo Berrettini dimanche, il tentera de remporter son premier titre depuis Anvers en 2019.

Notre sélection vidéo
Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale Coupe du monde 2022

Aussi en Tennis

Voir plus d'articles