Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

Un couple expulsé de sa maison alors qu’il vient de perdre son enfant: «Nous étions encore à l’hôpital, nous n’avons même pas eu le temps de pleurer»

Un couple expulsé de sa maison alors qu’il vient de perdre son enfant: «Nous étions encore à l’hôpital, nous n’avons même pas eu le temps de pleurer»
Capture Facebook

En arrivant à l’hôpital pour donner naissance à leur premier enfant en septembre dernier, Rebekah et son mari vivaient un véritable conte de fée. Rien ne pouvait perturber le bonheur que connaissait le couple, prêt à construire une famille. Malheureusement, tout s’est écroulé comme un château de cartes juste après l’accouchement par césarienne.

Celui-ci, avancé en urgence, a finalement donné lieu à une mauvaise nouvelle : le bébé, prénommé Ehvadnai, se battait pour la vie. « Elle avait une insuffisance hépatique et un million d’autres problèmes », explique la maman aux médias britanniques. Hospitalisée pendant huit semaines, la petite fille a finalement perdu son combat. En novembre 2021, Ehvadnai est décédée à l’hôpital. « Son corps s’attaquait à lui-même. Elle recevait de multiples transfusions sanguines chaque jour, elle avait un saignement au cerveau, un problème au cou et elle ne pouvait être alimentée que par intraveineuse. »

Mais alors que le couple passait la majorité de son temps à l’hôpital, ils ont reçu un coup de grâce de la part de leur propriétaire. « Alors que nous vivions la pire période de notre vie, notre propriétaire nous a signifié un avis d’expulsion ! », explique Rebekah. Une décision surprenante alors que le couple assure n’avoir jamais manqué un loyer.

Alors que leur fille était sous respirateur, Rebekah et son partenaire ont donc dû chercher un nouveau logement. Chose qu’ils ont finalement réussi à faire en février dernier… avant de recevoir un nouvel avis d’expulsion à peine quatre mois plus tard. « Nous commencions à peine à reprendre nos vies… Imaginez essayer d’organiser un enterrement, trouver un logement, ne pas recevoir de salaire car vous êtes en arrêt de travail, perdre tout ce que vous avez économisé… Nous n’avons même pas eu le temps de pleurer. »

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo