Festival de télévision de Monte-Carlo: Charlène de Monaco, radieuse, fait une apparition surprise à la cérémonie d’ouverture (photos)

Photos
Festival-de-télévision-de-Monte-Carlo-Charlène-de-Monaco-radieuse-fait-une-appar
Isopix

C’est parti pour cinq jours de séries, de stars et de glamour pour la 61e édition du Festival de télévision de Monte-Carlo  ! Lancé ce vendredi 17 juin, l’événement a commencé par un tapis rouge, ou plutôt bleu, fastueux. Mais plus encore que les stars du petit écran, c’est l’apparition de Charlène de Monaco, lors de la cérémonie d’ouverture, qui a été la plus remarquée. Elle a été largement sollicitée par les photographes, éblouis par sa robe asymétrique vert émeraude. Sa mise en beauté sobre et glamour, s’alliait parfaitement avec sa coupe courte, très blonde, et ses boucles d’oreilles serties de diamants. Après un passage en couple devant les caméras, le prince Albert a inauguré un nouveau prix, celui de la Nymphe d’or du meilleur espoir international. Il a ensuite été rejoint sur la scène du Grimaldi Forum par la princesse, avec qui il a remis la récompense au jeune Théo Christine (« SKAM France », « Suprêmes »).

Après être notamment apparue au Grand Prix de Monaco, le mois dernier, la maman de Jacques et Gabriella semble reprendre petit à petit ses engagements publics. Charlène a, en effet, passé plusieurs mois loin de sa famille, afin de régler quelques problèmes de santé. « Aujourd’hui, je me sens plus sereine. Mon état de santé est encore fragile et je ne veux pas aller trop vite. Le chemin a été long, difficile et si douloureux. » expliquait-elle récemment à nos confrères de Monaco Matin. Elle confiait également avoir été heurtée par les nombreuses rumeurs évoquant une dépression, un divorce imminent et d’autres théories tentant de décrypter cette longue séparation. Les rumeurs étaient reparties ces deux dernières semaines, alors que la princesse avait, à nouveau dû s’isoler, après avoir été testée positive au covid-19, le 4 juin. Après son isolement, elle avait refait une apparition publique, se voulant rassurante, au balcon du Palais, pour la Fête-Dieu.