Standard: parole aux supporters pour la reprise

Les supporters du Standard veulent que l’équipe retrouve son statut d’antan.
Les supporters du Standard veulent que l’équipe retrouve son statut d’antan. - Smets

Si le nom du nouveau coach a tardé à être dévoilé, c’est certainement car les choses voulaient être faites dans l’ordre à Sclessin. Finalement, cette annonce est arrivée juste avant la reprise des entraînements. Ainsi, le Norvégien Ronny Deila a pu être présenté à la presse. Puis il a directement pris en main l’équipe. Une formation qui, elle aussi, tarde à se dessiner mais qui devrait certainement être remaniée en vue de la saison à venir. C’est en tout cas la volonté de la plupart des supporters. « Il va falloir mettre un bon coup de balai dans le vestiaire avant de recruter. Je crois que c’est le plus urgent à gérer. Il faut retrouver des joueurs qui se donnent corps et âme pour le club et pas ce qu’on a pu voir la saison dernière », pointe Hervé, supporter du Standard depuis 25 ans.

Une saison que les supporters souhaitent oublier au plus vite et cela commence dès la préparation du nouvel exercice. « La saison à venir va surtout être synonyme de reconstruction après cette saison désastreuse sur tous les plans. Je ne m’attends pas à une saison au top mais le but premier sera de se stabiliser et pérenniser un projet fort et concret », assure Nicolas, un fervent supporter des Rouches.

Un coach à l’ADN Standard

Depuis la reprise du club par le groupe américain 777 Partners, les choses ne se sont pas précipités. On a avancé étape par étape à Sclessin. « On sent que, dans la nouvelle organisation, les choses sont bien faites et non dans la précipitation. La nouvelle structure a l’air sérieuse avec des personnes compétentes présentes dans l’organigramme », se réjouit Martin, supporter assidu du matricule 16.

De plus, depuis leur arrivée, les nouveaux dirigeants ont mis un point d’honneur à conserver l’identité liégeoise au sein du club. Ainsi, Pierre Locht a été confirmé au poste de CEO après avoir assuré l’intérim. Une décision vue d’un bon œil par les fans. « C’est bien qu’ils aient gardé Pierre à ce poste parce que c’est un bosseur qui connaît bien le club. Oui, c’était important de le conserver », glisse l’un des supporters.

Au-delà du poste de CEO, le Standard a accueilli de nouveaux visages et non des moindres avec Fergal Harkin en tant que directeur sportif. L’Irlandais de 45 ans a débarqué en bord de Meuse en provenance de Manchester City où il gérait le développement des jeunes joueurs.

Quelques semaines plus tard, c’est un nouveau coach qui a posé ses valises : Ronny Deila. Ce Norvégien de 46 ans a opté pour le challenge de redresser le Standard et ainsi quitter son poste de T1 au FC New York City, où il a remporté la Coupe MLS en 2021. « C’est un T1 qui a l’air d’avoir la mentalité Standard et d’être un vrai passionné. C’est un peu tôt pour s’en faire une idée mais son CV parle pour lui », reconnaît un autre abonné du matricule 16.

En effet, au-delà de cette Coupe remportée outre-Atlantique, Deila a également été sacré Champion d’Ecosse avec le Celtic Glasgow en 2015 et en 2016.

Notre sélection vidéo