Arnaud Henriet («Demain nous appartient»): «Au début, je trouvais Sylvain un peu con»

DEMAIN_NOUS_APPARTIENT_EPISODE_1071
TF1 / TelSete

Cela fait maintenant cinq ans que vous êtes au casting de « Demain nous appartient ». Vous n’êtes pas lassé ?

Au contraire, c’est exceptionnel de conserver un rôle sur une aussi longue durée. D’autant plus qu’à la base, je n’étais pas censé être là. Les producteurs m’avaient appelé une semaine avant le début du tournage. Je les soupçonne d’ailleurs de m’avoir choisi comme roue de secours. (Rires.)

Êtes-vous satisfait de l’évolution de votre personnage ?

Complètement. Au début, je tâtonnais, j’avais l’impression de passer les plats. Je trouvais même Sylvain un peu con. Du coup, je ne faisais pas énormément d’efforts. Mais je me suis remis en question et mon personnage est devenu plus rebelle.

Suggérez-vous des intrigues aux auteurs de la série ?

Non, je préfère me laisser porter, peut-être par fainéantise. En fait, j’attends de voir ce qu’on me propose. Et honnêtement, je n’ai jamais été déçu.

Vous jonglez entre les rôles au cinéma et à la télévision. L’un et l’autre ne sont pas incompatibles ?

Disons que les choses ont beaucoup changé. Avant, on mettait les acteurs dans des cases. Aujourd’hui, c’est différent. Pour ma part, j’ai travaillé dix ans aux Productions du Trésor, avec Guillaume Canet et Gilles Lellouche. Aujourd’hui, quand je discute avec eux, je ne ressens aucun mépris de leur part. Certes, on n’a pas le même parcours, mais on exerce le même métier. Autre exemple : avec Eric Judor, on a travaillé à la fois sur la série « Platane » et sur le film « Problemos »… Eh bien, je n’ai vu aucune différence entre les deux.

Il faut dire que les séries sont de plus en plus qualitatives…

En effet. Et cela vaut aussi pour les feuilletons quotidiens. Je pense que la concurrence entre « Plus belle la vie » et « Demain nous appartient » a joué un grand rôle à ce niveau. En débarquant sur le marché de la quotidienne, TF1 voulait faire mieux que « Plus belle la vie ».

Pour perdurer, « Demain nous appartient » se renouvelle constamment. On se souvient du grand ravalement de façade de septembre 2021. Un moment que vous redoutiez ?

Je flippais un peu, car je voyais des amis partir. Mais je savais que la famille Moreno était appréciée du public. Cela dit, je sais que ma place dans « Demain nous appartient » n’est pas éternelle et que je ferai d’autres choses après. D’ailleurs, j’ai quelques projets en parallèle. En ce moment, je travaille sur une pièce de théâtre, « Mon voisin nu », écrite par Patrice Leconte, avec Cyrille Eldin et Pauline Lefèvre. La tournée devrait démarrer en septembre 2023.

« Demain nous appartient », tous les jours de la semaine à 18h45 sur la Une.